• Sylvain Lupari

KURTZ MINDFIELDS: Synthr3 The Burning School Tape (2020) (FR)

Il a fallu quelques écoutes avant de pouvoir me connecter à ce splendide album Berlin School

1 Rubicochet Parts One & Two 13:41

2 Sense of Illusion is Beautiful 8:20

3 Phedre 74 3:55

4 Echoes of Spacetime 11:55

5 The Ennio Betreyal 7:44

6 Rubicochet Part Three 9:40

Feverdog Music – FD020/2

(CD 55:19)

(Berlin School)

Une clameur musicale s'élève en soulevant un amas d'effets sonores cosmique de l'ère analogue. Un accord gras tombe, et puis deux autres! La résonnance étend un lit vibrionnant qui s'étire en une nappe de synthé. C'est au tour du séquenceur, polyphonique, de lancer une ligne de rythme névrotique où les ions sortent en troupeaux désorganisés de toutes parts. Ils courent, gambadent et dribblent dans un pattern rythmique agressif, comme tous ces éléments qui l'entoure. Rubicochet Parts One & Two déploie des lignes de rythmes ceinturées par des effets cosmiques et ces accords gras qui reviennent virevolter pour hanter un passage où justement les trompettes électroniques des synthés rugissent dans un décor qui sera familier aux aficionados des vieux chemins rythmiques de Tangerine Dream. Pour vous dire, tout est démesuré dans ce titre où les essences de TD sont une excuse pour faire entendre les énormes possibilités du Synthr3. Tabassé par de solides percussions, ceinturé d'effets électroniques organiques et soulevé par des nappes de synthé au parfum cuivré, le rythme entreprend un virage atmosphérique un peu après la 5ième minute. C'est dans une autre dimension sonore très proche du psychédélisme de l'époque que Kurtz Mindfields nous convie. Sur une distance de près de 4 minutes, le synthésiste français explore les riches dimensions sonores de son nouveau jouet avec un niveau sonore extrêmement puissant pour une phase atmosphérique. Rarement sereine et piétinée de toutes parts par des orientations rythmiques évasives, sinon fugaces, cette phase recrache son rythme 8 secondes avant la 9ième minute, plongeant en premier Rubicochet Parts One & Two dans une phase où les nappes de synthé virevoltent dans un mouvement tubulaire horizontal. Le rythme pur reste caché, laissant le synthé déployé ses solos et ses boucles avant que les trompettes de Jéricho ne resonnent la charge pour un rythme concentré dans un noyau dur spasmodique. Les solos sont tout simplement divins dans cette phase qui explique à elle seule les origines de SYNTHR3 THE BURNING SCHOOL TAPE.

Jean-Luc Briançon a été le musicien choisi par Rémy Wasselin pour tester et développer le fameux synthé semi-modulaire Synthr3. Un synthé entièrement conçu en France, le Synthr3 est un synthétiseur semi-modulaire moderne avec paraphonie trois voies, duophonie, contrôle MIDI, arpégiateur, séquenceur intégré́, et mémorisation de la matrice de modulation. Capable de prendre les couleurs de n'importe quel des célèbres filtres interchangeables, comme Oberheim, ARP et Moog, c'est une bête à tout faire, autant en studio que sur scène pour les spectacles. Kurtz Mindfields a appris ses rudiments et son mode d'emploi tout en lui donnant les couleurs appropriées afin de concocter un superbe album de style Berlin School vintage qui est sorti sans tambour ni trompette en décembre 2020, soit quelque mois après le lancement officiel du Synthr3. La musicalité est exceptionnelle, de même que les 55 minutes d'un album qui nous présente un visage plus moderne du Berlin School vintage.

Des vagues cosmiques et des bip s'étendant dans des tonalités mixtes concourent avec des trainées de woosshh et de brises industrielles afin de savoir qui d'eux nourrissent le mieux les 110 premières secondes de Sense of Illusion is Beautiful. La précision des sons rehausse la qualité de l'écoute de ce titre mu principalement par des arpèges cristallins séquencés qui adoptent une route de zigzags et de colimaçons. La tonalité limpide de ces perles chatoyantes illuminent une structure de rythme pour neurones qui est caressée par une ligne de basse aux sourds élans élastiques. Le titre propose de belles impulsions atmosphériques sans se rapprocher d'une figure de rythme, contrairement aux violentes secousses et oscillations de Phedre 74. La découverte de SYNTHR3 THE BURNING SCHOOL TAPE ne se fait pas sans heurts, tant les structures sont complexes et nécessitent quelques écoutes. En fait, seuls Rubicochet Parts One & Two et le furieux Rubicochet Part Three sont des titres qui nous accrochent instantanément parce qu'ils font partis d'albums connus et mémoriaux. Un titre comme Echoes of Spacetime demande de combattre les 4 premières minutes d'ambiances intergalactiques où l'on trouve enfin l'étiquette sonore de Klaus Schulze dans ce mélange d'orchestrations inachevées et de chauve-souris errantes. Le mellotron ici est divin. Chevauchant avec le rythme, il galope mollement avec ses nappes de brumes dont les secousses créent des harmonies célestes. Les nombreux effets sonores radioactifs cernent ce mouvement qui entre dans une courte phase de transition avec des solos de synthé et des airs prismatiques dans le dos, avant d'en ressortir aussitôt sur une structure toujours vivante arrimée à de vives oscillations. The Ennio Betreyal est un titre apatride. Il faut fouiller dans le répertoire de Jazz de Jean-Luc afin d'y retrouver un certain parfum de fraîcheur musical. Indéniable, le Berlin School est vivant avec une très belle structure du séquenceur, alors que des jets gazeux chatouillent mes instincts de fouilleur de sons. Par moments, le synthé lance des harmonies très Froesiennes qui font du bien à entendre dans une structure vivante propulsée par l'audace d'un Jazz rock progressif. Un excellent titre de Kurtz Mindfields.

Il a fallu quelques écoutes avant de me connecter convenablement à SYNTHR3 THE BURNING SCHOOL TAPE. À force de trop vouloir en faire, afin d'exploiter convenablement le Synthr3, Jean-Luc Briançon s'éloigne de l'auditeur visé, soit l'amateur de Berlin School, en forçant un peu trop la note et amener ainsi la musique dans des territoires plus complexes. On pardonnera vite cet impair, une fois les 6 structures assimilées. Et ça viendra assez vite…

Sylvain Lupari (06/09/21) ****¼*

SynthSequences.com

Disponible chez Kurtz Mindfields Bandcamp

134 views0 comments

Recent Posts

See All