• Sylvain Lupari

MARTIN NONSTATIC: Apana (2020) (FR)

Apana est une très belle aventure musicale au pays des rythmes ambiants dans l'univers psychédélique moderne de Martin NonStatic

1 Apana Part 1 12:00

2 Kama 8:27

3 Apana Part 2 6:15

4 Mind Ctrl 6:35

Ultimae Records ‎– inre099

(DDL 33:17)

(Down Tempo, Psybient)

Il semblerait que 2020 soit une grosse année pour Martin NonStatic! APANA est le premier de 3 réalisations à venir; soit un album et un autre E.P. qui serait plus atmosphérique que celui-ci. Cet E.P. de plus de 30 minutes nous place directement dans les sphères sonores de Martin van Rossum. Soit ces rythmes, non-rythmes et ces armatures de rythmes vivant de poussières et/ou d'effets percussifs dans une faune sonore dont le terme psybient parait bien pâle face à la réalité de cet album. Un mini album dans la lignée de ce que le musicien Autrichien a la douce habitude de nous offrir et qui sied si bien à l'univers de Ultimae Records.

Sur de secrètes ondes ondoyantes, l'armada d'effets sonores érige son campement. Bruits de pas, cliquetis métalliques, tintements de bois, effets percussifs, trrrrift de tirs d'arbalète, bruits de piscine, ambiance aquatique. La richesse à ce niveau est sans limites. J'ai oublié les bruits blancs, les grésillements statiques qui se réveillent lorsque le rythme mou et las de Apana Part 1 fait place à un genre de hip-hop autour de sa 4ième minute. Toujours incertain, ce rythme se voit peinturer de rayons sonores et par des froissements de caoutchouc répétés avant de replonger dans une brève phase d'incertitude. Martin tente un autre assaut rythmique. Cette fois-ci, le pas sec ne résiste pas à cette fronde circulaire qui ondule fluidement, malgré les hochets secs qui déstabilisent constamment ce rythme tantôt fragile, rebelle et absent dans un long 12 minutes où la structure complexe et incertaine de Apana Part 1 se retrouve oubliée dans un coin de piscine. Le rythme soutenu dans cette délicieuse faune de Psybient arrive avec la démarche du vainqueur et seigneur des ruelles de Kama. Kama qui s'attache aux filandres des ambiances de Apana Part 1 en nageant dans une eau atmosphérique où tous les crépitements sonores permettent d'y fixer nos oreilles. Un rythme spasmodique s'éveille et fait onduler cette masse de basse rampante dans un langage informel d'où nait les premières percussions. Ces frappes structurent un rythme ambiant idéal pour que les effets réverbérants des bruits blancs et les cerceaux flottants entrent bien dans nos oreilles. Un effet élastique distancie les percussions stagnantes, propulsant le rythme vers un down-tempo qui se nourrit de claquements et de filaments organiques, tout en s'éduquant avec ces rythmes structurés sur des pas perdus jusqu'aux réflexions de tirs d'arbalètes. Injectant une nouvelle dose d'effets surréels, Apana Part 2 se concentre sur une structure de rythme ambiant qui semble si difficile à extraire de son inertie. Ce bon down-tempo est rempli d'effets d'écho dans ces percussions qui s'entrechoquent comme deux grosses billes coincées dans une bulle de gélatine protégée dans son enveloppe métallique. Des percussions aquatiques dont les tons déformés forment langage organique qu'une délicate voix, toujours irréelle, caresse de ses murmures absents. La musique, et son rythme mou, atteint un point de séduction difficile à dépasser à ce stade. Des wooh et des weeh élastiques s'enlacent dans l'ouverture de Mind Ctrl. Déjà des effets percussifs, flottant comme des ailes de canards frôlant l'eau, s'immiscent dans cette introduction qui se remplie de voix murmurant la paranoïa, alors que les wooh et les weeh tracent les contours d'une mélodie à venir. Des roulements de percussions sur une toile métallique structurent un rythme sans formes qui va et vient, se désagrège et se reforme dans une texture d'ambiances psychédéliques qui jamais sur ce E.P. semble avoir frôler un quelconque point de saturation.

APANA est une très belle aventure musicale au pays des rythmes ambiants dans l'univers psychédélique moderne de Martin NonStatic et du label Lyonnais Ultimae Records. Fidèle à son étiquette, Martin van Rossum nous entraîne dans son univers de finesse et de créativité avec des formes rythmiques trainant des carcasses de sons venues d'un autre univers. Ça augure très bien pour sa plus grosse année de créativité…

Sylvain Lupari (25/08/20) ***¾**

SynthSequences.com

Disponible au Ultimae Records Bandcamp

52 views
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari