Search
  • Sylvain Lupari

['ramp] & markus reuter: ceasing to exist (2007) (FR)

“Cet album est une longue quête pour musique d'ambiances noires où ['ramp] et Markus peaufinent leurs styles dans les limites de leurs perceptions et de variations des tons”

1 Ceasing To Exist 7:45  2 Seelenmord 8:00  3 Jeanne D’Arc 4:30  4 Yet another Ambient Track 12:10 5 Number Nine 9:45 6 My Guitar Gently Weeps 15:48 7 Holier 5:16 doombient.music | ramp005

(CD/DDL 63:16)

(Dark Ambient music)

Cesser d'exister! Quel titre significatif et dubitatif. C'est aussi un titre étrange pour un 7ième opus. Un opus moins lourd qui reflète un peu plus la personnalité musicale de Markus Reuter que celle du duo Makowski & Parsick. Écrit depuis longtemps, CEASING TO EXIST a connu la malédiction ['ramp], avant de voir finalement le jour. Totalement ambiant, le nouveau trio s'interrogeait sur la pertinence mettre cet album sur le marché jusqu'à ce que Markus Reuter en termine le mixage final.

La pièce éponyme débute sur une atmosphère lourde et lente avec d'intenses vibrations qui créent une onde d'impulsion donc les vrombissements ornent son axe principal. Un titre lourd et planant avec de fines modulations qui créent des secousses et des bourdonnements graves. L'intensité monte d'un cran avec Seelenmord. Si le début s'imprègne d'une clameur lourde, la tonalité s'éclaircit sur un long bourdonnement linéaire aux fluctuations sombres et moulantes. Les premières nappes de synthé ajoutent une dimension sonore plus éthérée que Jeanne D'Arc confirme avec l'éclosion d'une chorale aux airs incertains. Un beau moment tendre qui suspendu dans un sombre couloir intemporel pour finalement se verser dans les intenses fluctuations de Yet Another Ambient Track. Ce titre ambiant mélange les saveurs de Klaus Schulze aux lenteurs de Steve Roach dans de sublimes modulations harmonieuses. La puissance de ce passage est incontournable même avec cet environnement d'ambiances qui domine où de longs bourdonnements entrecroisent de courtes nappes harmonieuses et ses stridences contrôlées. Un titre ambiant dont son intensité diminue peu à peu et conserve son mouvement atone qui dérive jusqu'aux premiers souffles de Number Nine, un court titre qui joue sur ses modulations en passant de légères à ténébreuses. My Guitar Gently Weeps n'est pas un clin d'œil à Georges Harrison. C'est un long labyrinthe ambiant avec des passages d'une limpidité harmonieuse qui allument les lampions d'une période très astrale. Holier termine cet opus dans un climat de détente et amène les derniers souffles de ['ramp] dans une obscurité abyssale.

CEASING TO EXIST est une longue quête ambiante où ['ramp] et Markus Reuter peaufinent leurs styles sur leurs variations coutumières. Ce mélange de bourdonnements menaçants et de limpidités harmonieuses crée un festin sonore des plus inaccoutumées où j'ai découvert un artiste étonnant en Markus Reuter.

Sylvain Lupari (21/03/07) *****

SynthSequences.com

Disponible au [´ramp] Bandcamp

0 views

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle