Search
  • Sylvain Lupari

REMY: Exhibition of Dreams 20th Anniversary (2019) (FR)

C'était déjà une œuvre charnière. Imaginez maintenant dans cette édition. Superbe, géniale et incontournable!

CD I

1 Into The Dream 12:38

2 Mirage 24:56

3 Lost Forces 11:34

4 La Luna 16:25

5 The Fields of Infinity 5:44

CDII

1 Unidentified Dreaming Object 42:33

2 Silent Voices 8:00

3 Out of the Dream 8:18

CDIII

1 Entering the Dream 11:53

2 Velocity 11:30

3 Lunascape 17:18

4 Silent Conversations 8:04

5 Mirage 22:59

CD IV

1 Into the Dream (album edit) 12:14

2 Into the Dream (live 13-11-1998) 12:10

3 Lost Forces (live 13-11-1998) 11:46

4 Silent Voices (live 13-11-1998) 7:28

5 Mirage (live 17-2-1999) 21:56

Deserted Island Music ‎– DIM-008.1

(4CD 288:40) (V.F.)

(Cinematic New Berlin School)

C'est tout un magnifique cadeau que Remy Stroomer m'a fait en me faisant parvenir ce quadruple CD de son chef-d'œuvre ultime Exhibition of Dreams. Les joies d'être chroniqueur 😊! Cette édition 20ième anniversaire est la troisième fois que le musicien natif de Haarlem dans les Pays-Bas revoit son œuvre charnière qui fut aussi son tout premier album en 1999. Il y a beaucoup de musique sur ce coffret 4 CD. Et ce fut tout un exercice que de comparer les 3 éditions de cet album. Un exercice agréable me dois-je d'ajouter car même si j'écoute toujours cette album plus régulièrement qu'occasionnellement, notamment la sélection personnelle de Remy, c'est un véritable chef-d'œuvre qui retrouve une troisième peau dans cette édition où Remy Stroomer a tout mis sur la table avec une superbe masterisation de Wouter Bessels, à qui l'on doit cette méga compilation de Tangerine Dream; In Search of Hades et autres enregistrements en concert du légendaire trio berlinois.

Ce qui frappe le plus est cette nette différence entre les enveloppes sonores. Ça saute aux oreilles dès que Into the Dream fait entendre la chute de ses effets sonores introductifs. Tout est amplifié; du décor rempli de nébulosité chthonienne aux riffs de synthé sans oublier ces harmonies en forme de solo du synthé. Les percussions sont mieux définies avec des effets percussifs nettement plus visibles à l'oreille que dans la précédente version. Cette différence est rehaussée dans Mirage où les accords acoustiques sont pincés avec plus de netteté. Idem pour les effets sonores. On remarquera des effets percussifs plus prononcés dans Lost Forces alors que La Luna reste aussi bien balancé que la version 2009, mais avec un son plus amélioré. Cette rehaussement des tonalités fait ressortir les moindres détails, comme ces riffs de voix autour de la 8ième minute. Dans un tel contexte, un titre comme The Fields of Infinity expose toute sa justesse. C'est bien sur ce titre que l'on remarque un peu cette nécessité à mieux séparer les détails sonores de ce merveilleux album. De subtiles à prononcées, la version 20ième anniversaire de Unidentified Dreaming Object reste toujours un monument qui demande quelques écoutes avant d'être confortable devant ses 43 minutes. Silent Voices et Out of the Dream sont 2 autres titres qui profitent pleinement de ce sonorité rehaussée de EXHIBITION OF DREAMS (20th Anniversary edition).

Cette nouvelle édition propose ce CD qui s'est vendu en un claquement de doigts, et donc discontinué, qui précédait la parution de l’édition 10ième anniversaire en 2009. C'est ce CD que j'aime écouter le plus souvent. Il proposait des versions retravaillées et remixées d'une sélection des titres à paraître sur cette édition. Et je dirais que c'est ce CD qui offre une toute autre dynamique que dans sa version précédente. Et ce à tous les niveaux. J'aime redécouvrir cette version plus commerciale de Into The Dream en Entering the Dream. Les détails sont plus précis dans Velocity, alors que le poids de nostalgie dans Lunascape est encore plus lyrique. L'évolution de Silent Conversations est plus agréable dans sa nouvelle enveloppe sonore qui donne plus de vie aux percussions et aux accords du clavier. C'est tout simplement remarquable, tant ici que dans sa seule édition, contrairement à Mirage qui ressemble ,quasiment note pour note, à l'original mais dans une enveloppe sonore améliorée par les technologies d'enregistrement d'aujourd’hui.

Et maintenant le CD 4!

C'est officiellement un must-have pour les fans de Remy puisque nous découvrons ici les premiers enregistrements en concert de ce qui allait devenir Exhibition of Dreams. La première surprise est cette version de Into the Dream qui a été rejetée. Into the Dream (album edit) est une différente version qui jette aux oubliettes la charmante mélodie initiale pour offrir une version plus rock cosmique remplie de très bons solos de synthé. Minimaliste, la structure repose sur quatre séquences qui vont et viennent assez brusquement dans un décor qui laisse toute la latitude à Remy pour nourrir nos oreilles de solos acrobatiques et musicaux. La deuxième partie propose une vision plus psychédélique avec d'étranges effets vocaux, on dirait des baleines sur la morphine, dans une ambiances un brin latinos au niveau des accords. Une très agréable surprise! Les 3 autres titres sont issus d'un concert que Remy donnait en 1998 au MEM Festival le 13 Novembre 1998. Ces titres démontrent toute la complexité artistique de l'album avec des interprétations qui sont dans le ton mais dans un contexte d'une performance en concert. Performé au Mendel Talenten Show en Février 1999, Mirage (live 17-2-1999) démontre le progrès et l'aisance de Remy dans une interprétation à couper le souffle.

Avec Wouter Bessels au mastering et un livret de 20 pages remplies d'informations, EXHIBITION OF DREAMS (20th Anniversary edition) est un très bel objet de collection pour les fans de Remy Stroomer. La qualité sonore est indéniablement meilleure que celle de 2009. Mais peu importe les différentes éditions de cet album-phare dans la carrière du musicien Néerlandais, rappelez-vous que la musique reste toujours un véritable chef-d'œuvre qui s'écoute avec la même passion que sa première édition en 1999. Et si les techniques d'enregistrement, de mixage et de mastérisation ont évoluées depuis, ils permettent d'améliorer et de mieux séparer les sons qui se perdaient quelquefois dans cette masse de surimpressions (overdubs) que bien des artistes aiment faire en rendant ainsi leurs toiles musicales plus nourrie. Parfois la quantité peut nuire à la qualité que certaines oreilles sont capables de discerner. Ce n'est pas mon cas. J'ai dû réentendre et me faire des points de comparaisons afin de découvrir les améliorations, certaines sont nettement évidentes, de cette nouvelle édition. Alors quoi faire? Hormis la qualité intrinsèque au mastering de Wouter et le livret accompagnant cet ensemble de 4CD, EXHIBITION OF DREAMS (20th Anniversary edition) propose 2 CD qu'il faut absolument découvrir et/ou avoir. Les CD 3 et 4! Et, pour moi, entendre cette version rejetée de Into the Dream et l'interprétation de Mirage au Mendel Talenten Show, ainsi que les versions retravaillées du CD 3, sont des incontournables. C'était déjà une œuvre charnière. Imaginez maintenant dans cette édition. Superbe, géniale et incontournable!

Sylvain Lupari (26/03/20) *****

SynthSequences.com

Disponible chez Desert Island Music

62 views

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle