• Sylvain Lupari

RICH & REUTER: 11 Questions (2007) (FR)

Fermé comme une huître, le duo éclectique tisse un univers sonore totalement dépourvu de sous-entendu pour offrir de l'originalité

1 Reminder 3:27

2 Reductive 4:27

3 Recall 2:24

4 Retention 6:34

5 Remote 4:16

6 Reluctant 3:27

7 Redemption 6:41

8 Relative 3:21

9 Reception 3:05

10 Refuge 5:53

11 Refuse 3:43

12 Rebirth 3:26

13 Remainder 2:12

Unsung Records UR003

(CD/DDL 52:56)

(Dark Ambient, Drones)

Une union Robert Rich et Markus Reuter ne peut donner qu'un étonnant résultat. 11 QUESTIONS pour 13 pièces de musique, tous commençant par la lettre R! On pourrait croire que nous nageons en plein délire créatif où la fusion de deux alchimistes des sons bouillonne à la croisée de leurs imaginations. Composé en une seule semaine, 11 QUESTIONS est un album qu'il faut écouter avec une ouverture sur un monde culturel tribal où les flûtes se mêlent subtilement aux guitares dans une ambiance énigmatique.

Des titres étranges et sombres comme Reductive, le ténébreux Remote qui gronde sur des percussions ogresses, Reluctant, Refuse et le lourd Remainder, à des titres plus charmeurs et toujours aussi ténébreux. Je pense à Reminder, Recall, Relative et son style jazzé vaporeux, Refuge avec une nostalgie noire ainsi que Rebirth et sa douceur qui flotte sur une six cordes aux notes acérées. Des titres qui suscitent un étrange envoûtement. On peut même entendre des titres aux rythmes lourds et lents versant dans une sensualité inexplorée, comme Retention et sa lourde basse, Redemption et son égarement atmosphérique. Bref, les territoires musicaux y sont tous visités avec une lourdeur atonique qui parvient à attirer une curiosité auditive. Les voix, ainsi que les flûtes, y sont superbes et se marient bien aux étranges élucubrations musicales qui émanent de partout, comme d’inquiétantes réverbérations qui se moulent à d’intenses mouvements des rituels désertiques.

Détruisant les mythes d'une musique atonique sur des ambiances en perdition, Rich et Reuters réussissent à produire 13 titres, tous autant étranges les uns des autres, dans un contexte d'une étanchéité artistique indéfinissable. Fermé comme une huître, le duo éclectique produit un univers sonore totalement dépourvu de sous-entendus pour offrir une originalité qui ne se fredonne pas mais qui contient des onces de mélodie qui accroche autant l'ouïe que les sens.

Sylvain Lupari (30/11/07) *****

SynthSequences.com

Disponible au Robert Rich et au Iapetus Bandcamp

70 views0 comments

Recent Posts

See All