Search
  • Sylvain Lupari

STAN DART & MARK DORRICOTT: Events (2016) (FR)

Un album où le Chill Out et le Dub ambiant diffusent ses visions mélancoliques dans les parfums d'une synth-pop ou d'une dance-music des années 80

1 Reflections (Midnight Mix) 6:00 2 In a Silent Way (City Lights Mix) 4:10 3 Time Slides (New Version) 4:36 4 Time to Remember (Club Mix) 5:56 5 Twinkling Away (Classic Ambient Mix) 4:55 6 Event Horizon (New Ambient Version) 6:28 7 What Lies Beneath (Ambient Version) 6:40 8 In Between The Lines (Chillout Mix) 5:22

9 The Eye (Full Length Version) 6:48 10 Reflections (The Other Mix) 5:45 11 The Eye (Single Mix) 3:18 12 The Eye (Shadow of the Wheel Mix) 5:54 13 The Eye (Chillout Mix) 6:26 SynGate Wave ‎| CD-R SD02

(CD-r/DDL 74:06) (V.F.) (Melodic Electronica, movie music)

Avant Midnight, le duo Mark Dorricott et Stan Dart avait pondu un premier album intitulé EVENTS. Réalisé en 2013 sur un label indépendant, l'album a reçu un bon accueil de la critique et du public avec son habile mélange de l'approche jazzée de Mark Dorricott à l'Électronica du musicien Australien. Suivant le succès de cet album, la division Wave de SynGate donne une plus grande visibilité à cette œuvre où Stan Dart effectuait les premiers mix et remix des compositions du musicien Anglais. Nous sommes loin de la Berlin School? Effectivement! Mais il ne faut pas fermer nos oreilles trop vite pour autant. Suivant les préceptes de Midnight, EVENTS est un album où le Chill Out et le Dub ambiant étalent ses approches mélancoliques de film dans les fragrances d'un synth-pop ou de musique de danse des années 80. La musique est belle, les arrangements séduisent et le piano de Mark Dorricott ne cesse de charmer. Bref, un bel album qui couve toutes les ambiances.

Un peu comme un agitateur de conscience, Reflections (Midnight Mix) amorce la découverte de cet album avec un bon up-tempo qui revêt des allures de musique de danse des années 80. Le rythme est nerveux et s'accouple à une délicate mélodie pianotée par les doigts agiles de Mark Dorricott. Un beau petit mélange de synth-pop et de danse, un peu comme dans les années de Bronski Beat ou encore Frankie Goes to Hollywood, mais avec plus de musicalité et une orientation plus jazzée. Quoique...Stan Dart fait un travail colossal au niveau des arrangements et ne néglige aucun détail afin de donner la dimension de musique de nightclub à EVENTS. Les ambiances qui entourent In a Silent Way (City Lights Mix) le prouvent encore plus avec une approche un brin techno qui ne parvient pas à dompter la structure de jazz qui se dégage du titre. C'est vivant. On cogne du front et les pieds veulent se dégourdir. Sauf qu'au moment d'écrire ces lignes, je ne suis toujours pas convaincu. C'est tout à fait différent avec Time Slides (New Version) qui est un titre assez poignant avec sa structure semi-lente où la mélodie au piano de Mark Dorricott nous vire les émotions à l'envers. La structure est lourde et envahissante, comme dans le déroulement d'une scène hyper dramatique au cinéma. Et c'est nul doute le centre d'intérêt de la musique de cet éclectique duo; l'approche très cinématographique! Et de EVENTS, et de Midnight, qui se déroule comme la bande sonore d'un film que l'on tourne dans notre tête. Le très beau Twinkling Away (Classic Ambient Mix) est un grand moment de tendresse qui a sa place dans un film hyper mélancolique. Le piano est très pensif et les larmes de violons très enveloppantes. On traîne ce titre pour une soirée de romance, idem pour le Chill Out nostalgique et assez lascif de Event Horizon (New Ambient Version). Si on aime, In Between the Lines (Chillout Mix) est un peu dans le même genre, mais avec une structure un peu plus animée. Time to Remember (Club Mix) et The Eye (Single Mix), une composition de Mark Dorricott et Stan Dart, est dans le même genre que Reflections (Midnight Mix) (échantillonnages de voix en plus) alors que What Lies Beneath (Ambient Version) et sa vision très Blade Runner est le titre le plus ambiosphérique ici. Reflections (The Other Mix) est en contrepartie plus lourd, lent et lascif. L'album comprend 3 versions de The Eye. La 3ième offre un cachet plus mystérieux dans son enveloppe de films noirs des années où les héros sombres avaient la cote.

Même si ce n'est pas vraiment ma tasse de thé, je me suis surpris à apprécier bien des passages de cet album. J'y ai entendu des ambiances de films sombres et surtout des prémices de Midnight et sa vision très particulière de Blade Runner. Inondé dans de bons arrangements et enseveli par des rythmes de danses aussi ambiants que tentants, le piano de Mark Dorricott ressort avec nettement plus d'efficacité ici qu'en solo. Et sans le décor rehaussé par les airs de ce piano et la vision très cinématographique de Stan Dart, EVENTS serait un album de Chill Out, de Dub ou de Lounge comme il s'en fait par dizaines.

Sylvain Lupari (28/07/16) ***½**

SynthSequences.com

Disponible au SynGate Bandcamp

3 views

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle