• Sylvain Lupari

Deborah Martin & Jill Haley The Silence of Grace (2021) (FR)

Updated: 6 days ago

Rêver les yeux liés aux oreilles qui traduisent les 8 contes de ce brillant album

1 The Silence of Grace 6:54

2 Indian Heaven 6:52

3 Verdant Sanctuary 5:01

4 The Stillness of Forest Bathing 6:20

5 Fountains 6:06

6 Earth Stone Water Sky 4:06

7 From Fire into Water 6:36

8 Water Flows of Clouds and Thunder 7:32

Spotted Peccary | SPM-9064

(CD/DDL 49:39)

(Orchestral Tribal Ambient)

Une onde de sons soulève la présence d'instruments à vent se collant étroitement aux souffles musicaux d'un synthé dont l'identité instrumentale appartient aux prouesses de notre imagination. Ensemble, ils dansent avec la tonalité percutante du hautbois ou celle d'un cor anglais dont la musicalité se fond dans les nappes sereines d'un synthé très à l'écoute de ces chants vibrionnant des anches doubles. Les images qui se forment dans nos oreilles sont celles des paysages grandioses des plaines du Nevada, dans le temps où les Amérindiens et les Américains se disputaient le festin des dieux. Soit notre Terre! Il y a des passages émouvants où nos oreilles dictent à nos yeux la pureté des paysages doucement sculptés par les émotions tangibles de Deborah Martin et de Jill Haley. Cette pièce-titre donne le ton à THE SILENCE OF GRACE, la dernière réalisation de Spotted Peccary Music. Cet album sculptée dans la beauté des gigantesques panoramas du Nevada et de l'Arizona met en relief la toute première collaboration entre la barde amérindienne à la plume lyrique à une hautboïste/pianiste qui compose sa musique en hommage aux Parc et Réserves Naturelles des États-Unis. La texture musicale est dense et riche avec cette fusion entre l'acoustique et l'électronique et un des effets les plus saisissants de l'album est cette fascinante sensation d'entendre une orchestre de chambre jouer des harmonies dans une forêt qui est entourée de la majestuosité et la capacité des synthés et des échantillonnages de Deborah Martin. À ce niveau, Fountains est tout simplement édifiant!

Indian Heaven suit avec une texture sonore sonnant comme un effet de murmuration. D'autres effets s'invitent, comme pour remplir un décor tonal qui est devenu une procession. Une procession animée par des percussions shamaniques et auréolée d'une faune musicale prismatique. Le débit reste lent, envoûtant. Le synthé balance ses mémoires comme le chant d'un balancier alors que les souffles de Haley nous rappellent les possibilités acuités de ses instruments à vent. Des clochettes dictent le ton aux émouvantes ambiances de Verdant Sanctuary. Elles tintent et tournoient dans les sons hybrides des vents des hautbois et du cor anglais. Le synthé influence ces ambiances avec des nappes envoutantes qui sont plus en symbiose avec les mouvements des clochettes. Ce sont 2 très beaux titres avec des ambiances poignantes. Mais que dire de The Stillness of Forest Bathing et ses images indélogeables à chaque écoute des filles Ingalls dévalant les plaines dans La Petite Maison dans la Prairie! D'une beauté cinématographique à scier les jambes! Earth Stone Water Sky n'a rien à envier de l'intensité émouvante de Fountains. Les orchestrations éveillent ces poils qui chatouillent notre épine dorsale avec de superbes envolées du hautbois et de ce cor anglais drapées serrées par les douces incantations sibyllines des souffles de synthé. Un synthé discret qui prend les commandes de From Fire into Water dans une fougueuse danse tribale électronique réunissant les deux musiciennes à Byron Metcalf et les expériences Fresh Aire de Mannheim Steamroller. Le pont exclut ce rythme fougueux pour une approche plus shamanique qui entoure les souffles magiques de Jill. Water Flows of Clouds and Thunder nous amène au top de ces montagnes vertigineuses dont les souffles semblent tellement réels. Une guitare acoustique accompagne la sérénade des vents avec une délicatesse qui fait lever ces clochettes tribales, enracinant cette perception que cet album est dédié à la beauté majestueuse de ces décors et de ces histoires secrètes.

Disponible autant en CD digipack qu’en format téléchargeable 24 bits, THE SILENCE OF GRACE est l'hologramme de majestueux panoramas où la faune communique avec ces gros rochers qui en sont les gardiens. Deborah Martin et Jill Haley ont su imposer leurs visions avec une musique un peu intense pour être méditative, mais qui nous permet de rêver les yeux attachés à nos oreilles qui traduisent avec justesse les 8 contes de ce brillant album.

Sylvain Lupari (04/05/21) *****

SynthSequences.com

Disponible chez Spotted Peccary Music

119 views0 comments

Recent Posts

See All