• Sylvain Lupari

FD PROJECT: Blue Visions (2004) (FR)

Un album où les harmonies prédominent encore sur les routes de la Berlin School

1 Harmonie in Space 8:24

2 Dreamless World 5:52

3 Galaxy 2003...The Next Generation 6:13

4 Memorys 8:11

5 Sealife - Whale and Dolphin 7:09

6 Galaxy 2004...the long way 15:41

7 Two Times In One 6:12

8 Endless Dream Part Two 5:31

9 Blue Visions 5:23

FD Project Music

(DDL 68:58)

(Minimalist Berlin School)

BLUE VISIONS est déjà un album de transition pour Frank Dorittke. Un album plus percutant que Electronic DreamsFD Project sort sa guitare et sillonne les longues et tortueuses routes du séquenceur qu'il a tracé sur des titres plus élaborés et progressifs en les saupoudrant de solos lourds et incisifs. Oh certes, il reste encore des titres plus accessibles. Des titre comme Dreamless World et Endless Dream Part Two qui embrassent encore les rythmes légers et timides qui aromatisaient les ambiances de son tout premier cd.

Harmonie in Space amorce cette seconde aventure musicale de FD Project avec un afflux séquentiel qui s'enchevêtre dans un univers sonore rempli par des boucles de rythme et leurs échos. Cymbales tssitt-tssitt et pulsations hypnotiques accompagnent cette cadence en spirale qui virevolte et oscille sur une structure rythmique pourvue d'une bonne basse d'où fusent de brefs solos d'une guitare lourde de ses ambiances et de strates d'un synthé mellotronné. Hybride, le rythme tangue entre une douce lourdeur et une douce nuance aux ambiances éthérées sur une structure rythmique qui deviendra l'ossature de la majorité des rythmes de BLUE VISIONS. Moins fougueux, Galaxy 2003...The Next Generation est sculpté autour de fines séquences qui sautillent doucement dans une ambiance sombre. Un mouvement séquentiel solitaire façonne une rythmique douce où le synthé prédomine de ses belles nappes et de ses beaux solos. C'est un titre qui fait le pont entre les 2 premières œuvres du musicien allemand. Galaxy 2004...the long way épouse la même tangente tout en étant plein de beaux solos qui s'entortillent dans une ambiance plus mordante, plus rock. La finale est plus modérée avec un mouvement du séquenceur dont l'écho façonne une structure spasmodique, tout comme Two Times in One qui dévie sur une structure plus éthérée. C'est sur Memorys que les premières influences de Mike Oldfield se font sentir avec une séquence qui tournoie pour adopter une fascinante fusion entre l'hymne de Tubular Bells et celle de Halloween. La comptine délie ses accords lucifériens avec une tonalité cristalline où la guitare de Frank D boucle de longs solos suaves et incisifs sur une rythmique appuyée par une ligne de basse pulsante. Sealife - Whale and Dolphin épouse une structure très Tangerine Dream des années Linda Spa avec un doux saxophone qui embrasse les solos plus méthodiques de Frank Dorittke. Idem pour la pièce-titre et son ouverture acoustique et dont la guitare flirt avec une sonorité très TD, concluant un album où la mélodie et les harmonies prédominent toujours mais avec une vision électronique bien plus élaborée, étoffée et progressive que sur Electronic Dreams. Un bon FD Project!

Sylvain Lupari (11/02/08) ***¾**

SynthSequences.com

Disponible au FD Project Bandcamp

191 views0 comments

Recent Posts

See All