Search
  • Sylvain Lupari

HALO MANASH: Caickuwi Cauwas Walkeus (2008/2014) (FR)

Cette expérience sonore assez fascinante s'adresse aux amateurs d'ambiances électroacoustiques à l'essence pure de la forêt

1 Yli Corpein Huocawat 8:00

2 Läpi Soiden Waeltawat 8:35

3 Caickuwi Cauwas Walkeus 8:23

4 Mustan Mullan Alle Maatumahan 8:35

5 Pimeys On Ninquin Walkeus / Puuxi Tullut 10:22

Aural Hypnox Stellar Mansion

(CD 43:56)

(Experimental electro-acoustic)

Aimez-vous l'étrange? Vous aimerez sans doute CAICKUWI CAUWAS WALKEUS de Halo Manash, ou encore Anti Ittna Haapapuro, un artiste Finlandais qui se spécialise dans l'univers des percussions spirituelles et des effets sonores électro-acoustiques. CAICKUWI CAUWAS WALKEUS est un album occulte qui est passé sous le radar lors de la tournée française de Halo Manash en Janvier 2009. Le fait qu'il ait été distribué en seulement 29 exemplaires, tous signés, aide à en faire un obscur objet de désir auprès des amateurs du genre électro-acoustique psybiant et une œuvre très silencieuse au niveau marketing. Le label Aural Hypnox a décidé de rééditer cet album sous la bannière de sa division Stellar Mansion en 444 copies seulement et 44 autres offertes dans un coffret en bois. Une initiative tout à fait légitime puisque cet album de Halo Manash respire de ces superbes éléments ambiosphériques où la Terre, ses astres et ses secrets s'alignent pour un étrange et inexplicable plaisir des sens.

Une longue lamentation d'un gong ouvre la forêt sonique de Yli Corpein Huocawat. Tout de go, Halo Manash nous immerge de sa toile sonore avec des battements épars, des gongs aux résonnements vocaux, des vents carillonnés et des crépitements douteux qui sont recouverts de longs souffles de mammouth enrhumés. Les bruits et les résonances forgent une atmosphère surréaliste où une faune préhistorique semble dominée par une religion tibétaine. Et c’est ainsi que se déroule les 5 versets de l'album. Läpi Soiden Waeltawat est plus musical, voire lyrique, avec une fascinante voix qui caresse les bourdonnements des gongs. L'ambiance me rappelle la musique théâtrale de Jean Pierre Thanès. Les lamentations de la Bone Flute sont tout simplement saisissantes. Leurs brises à la fois gutturales et célestes sont un élément clé dans cet album des forêts boréales et ancestrales. Les rythmes sont lents. Ce sont plutôt des mouvements d’ambiances qui avancent par la force des gongs et des percussions éparpillées dans une trame sonore qui allie mystère et drame, comme dans Mustan Mullan Alle Maatumahan qui, suivant le très tranquille et oisif Caickuwi Cauwas Walkeus, donne l’impression de préparer des tribus pour une guerre. Pimeys On Ninquin Walkeus / Puuxi Tullut clôture CAICKUWI CAUWAS WALKEUS avec une forte présence ambiosphérique où les gongs, comme les vents, recouvrent la quiétude d'une menace grandissante. Sans doute le plus puissant titre d'un album qui ravivera plus de cauchemars, par sa force occulte, que de rêves paradisiaques. Pour amateurs d'ambiances électro-acoustiques où les vents catapultent les silences hostiles comme les hurlements invisibles.

Sylvain Lupari (28/01/14) ***½**

SynthSequences.com

Disponible au Aural Hypnox shop

0 views

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle