• Sylvain Lupari

MOONBOOTER: Devided (2006) (FR)

Il n'a pas fallu longtemps avant que Moonbooter nous entraîne dans sa EDM sauvage construite sur de solides racines Berlin School

1 Live in Peace 6:18

2 Analogyx 4:18

3 Core (First Mix) 6:05

4 Nelectrance 6:45

5 Another Rainy Day 3:32

6 Free From Dawn (Dynamic Version) 4:28

7 I Can (Live Mix) 5:05

8 Order 77 4:23

9 SFO the Beginning 3:48

10 Complexity 6:17

11 Power 4:46

12 Dark Wave 4:58

13 The Truth (Instrumental) 4:52

14 My Unknown Voice (Acid Battle Mix) 3:49

15 Das Leben 5:20

MellowJet cdr-mb0601

(CD-R/DDL 74:52)

(EDM, E-Rock, New Berlin School)

DEVIDED, parce que Moonbooter est divisé! Lui qui aime la Musique Électronique classique autant que la House ou le Trance tente de croiser ses styles dans un opus qui cherche à conquérir un public aussi diversifié que les styles qu'il nous lance ici. Ce qui donne un cd très dynamique où les rythmes endiablés virevoltent et défoncent les baraques entre les nécessaires passages atmosphériques. Le résultat est un album aussi harmonieux que Teralogica, mais aussi plus intense. Au final, c'est 75 minutes de ce nouveau genre musical, le EDM pour Electronic Dance Music! Bernd Scholl rivalise d'adresse dans un mixage où il diversifie sa palette de styles, ses harmonies et effets sonores sur des rythmes qui croisent cette EDM à des rocks électroniques et aux séquences hypnotiques de la Berlin School.

Après une ouverture éthérée, digne du New Age, Live in Peace démarre avec un rythme qui hésite à se départir des vagues de sons qui roulaient sur son intro. C'est fait avec un bonne structure circulaire et saccadée qu'un beau synthé enveloppant recouvre de ses souffles brises mellotronnées, échappant au passage une nappe d'une chorale païenne reluisant des lueurs de Mike Oldfield dans The Songs of Distant World ou encore le mélodieux monde de Robert Fox dans Underworld. Une excellente ouverture qui est riche en textures sonores. Order 77 et SFO The Beginning sont d'autres superbes mélodies aux arrangements harmonieux que l'on cueille sur cet album. Nous entrons dans les sphères plus animées de DEVIDED avec Analogyx. Dynamique et nerveux, le rythme tourbillonne sur de savoureuses percussions qui pulsent avec intensité. Il casse et flotte sur un intermède où les instruments refont le plein. On retrouve ces brefs moments aux ambiances vaporeuses où le synthé illumine les horizons de strates enveloppantes où dorment des effets sonores hétéroclites sur la majorité des quinze titres sur cet album. Moonbooter aime nuancer les rythmes et créer les ambiances flottantes appropriées. Analogyx reprend sa course sur de furieuses percussions et une ligne bien basse, bien juteuse. Respectant la même structure de composition, Core embrasse un beat techno tout comme l'intriguant et sensuel Power, de même que My Unknown Voice, un titre danse très progressif. Nelectrance continue cette poussée musicale vers des rythmes plus débridés, plus techno. Les percussions assomment sur un beat crevant et une ligne de basse hypnotique. Un croisement entre Depeche Mode et Jean Michel Jarre, tout comme avec Free From Dawn d'ailleurs.

Plus doux, et tout autant mélodieux, Another Rainy Day possède un tempo coulant, un peu lounge. Si vous aimez, Power est dans la même veine, mais avec un beat plus hypnotique. S'ensuit I Can. Un titre génial avec une intro aux effets vocaux tordus. Le rythme crève sur une ligne bien ronde et pesante. Les percussions frétillent et épousent des mouvements qui se mélangent aux notes d'un synthé tout aussi nerveux. Ensemble, ils créent l'illusion de brins d'harmonies. Un titre puissant qui progresse sur une bonne ligne de basse soutenue et des percussions claquantes à la Jarre. Complexity est ma préférée parmi cette collection de quinze titres. Sur des effets sonores rotatifs, les notes pulsent et avancent en écho sur une ligne où des instruments à cordes bercent l'inconnu. Les percussions et le rythme sont lents, pesants. Subtilement, le mouvement change et prend un moulage plus orchestral et souffle une superbe mélodie. Dark Wave est un autre bijou. Sur un beat corsé, les percussions claquent et les notes se perdent dans un synthé enveloppant. Une autre ligne souffle un mouvement dynamique. Le titre explose d'une énergie peu commune et tombe sur un mouvement mélodieux qui accroche instantanément. Décidément, plus la fin approche, plus les bijoux s'accumulent. Car The Truth est une autre superbe mélodie qui ouvre avec un vent synthétique et des notes qui tombent avec un éclat nostalgique. Un doux rythme, aussi soyeux que ses percussions feutrées, perce cette intro avec des notes de guitares sur une flûte à saveur orientale. Un excellent passage qui démontre le talent d'arrangeur de Moonbooter. Das Leben clôture son 2ième album sur un puissant rythme tourbillonnant, grouillant de percussions déchaînées.

Si Moonbooter s'est donné comme mandat de joindre les atmosphères aléatoires de la Berlin School aux rythmes sauvages des pulsations de planchers de danse, on peut dire; mission accomplie. DEVIDED c'est 75 minutes de musique intenses où les percussions jouent un rôle de catalyseur sur des arrangements et des mouvements harmonieux. Car ici, les percussions font la loi. Elles sont les rythmes, la puissance et la profondeur d'un cd bourré de 15 titres aux harmonies accrocheuses. Pour amateur de Depeche Mode, Prodigy, Kraftwerk et Jean Michel Jarre.

Sylvain Lupari (11/08/06) ***½**

SynthSequences.com

Disponible chez Mellow-Jet Records

1 view0 comments

Recent Posts

See All
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari