top of page
  • Sylvain Lupari

Neuronium & Vangelis In London Platinum Edition (2022) (FR)

Cette session improvisée s'adresse plus aux fans de Neuronium qu'à ceux de Vangelis

1 In London 20:05

2 In London (After Hours) 18:32

3 In London (Radio edit) 3:19

MIG Music

(CD 41:46)

(Improvised ambient music)

IN LONDON, aussi nommé A Separate Affair, a toujours fait parti de ces albums mythiques de la musique électronique (MÉ). Mythique parce qu'il mettait en scène le très grand Vangelis et un groupe qui commençait graduellement à étendre sa vision de MÉ psychotronique, Neuronium. Deux des membres du groupe espagnol, Michel Huygen et le guitariste Carlos Guirao, visitèrent le Nemo Studios de Vangelis à Londres en 1982 où ils ont joué une session d'improvisation avec le musicien Grec. Par une fascinante coïncidence, une équipe de télévision espagnole visitait au même moment les studios Nemo pour un reportage spécial. Cette session d'improvisation a été enregistré sur pellicules et ont été diffusées à la télévision espagnole dans le cadre d'une émission intitulée Musical Express. Dès lors, des enregistrements pirates, de qualités très douteuses, du show télé et de la musique envahirent le marché des adeptes de MÉ. Ce qu'on ne savait pas est que Michel Huygen est parti avec ces enregistrements! Il a fallu patienter jusqu'en 1992 pour avoir une source de meilleure qualité avec le single et le maxi single qui a suivi par après. Mais encore et toujours, l'entièreté de ces sessions restait l'affaire des bootleggers. A Separate Affair, paru en 1996 sur l'étiquette Suisse Tuxedo, fut le premier enregistrement à reproduire l'intégralité de cette session. Ce CD comprenait les titre In London, avec une première version de In London (After Hours) ainsi que le titre édité pour la radio. J'ai cette version que Michel m'a fait parvenir il y a des lunes et je l'ai ressorti de ma collection afin de faire le jeu des comparaisons avec ce IN LONDON PLATINUM EDITION qui fut remasterisé avec les équipements à la haute pointe de la technologie dans le domaine par Michel au très célèbre Abbey Road Studios. Évidemment que la qualité audio est rehaussée avec une meilleure définition des sons et de leur provenance, surtout dans In London (After Hours). C'est l'étiquette MIG, célèbre pour ses rééditions des œuvres de Ashra et Klaus Schulze dans le domaine de la MÉ, qui lancera officiellement cette vieille session d'improvisation qui replonge l'auditeur dans les tourments d'une musique atmosphérique planante où les formes acuités des synthés, des harmonies du clavier de Vangelis et de la guitare convergent vers de belles pointes d'émotivité. Je vous rappelle que nous sommes en 1982. Dans la période précédant l'album The Visitor dont en entend l'âme plus souvent qu'à son tour dans cette session.

L'ouverture de In London est sous le signe de la méditation avec la poussée ascensionnelle d'une nappe de synthé céleste où l'ombre d’une voix séraphique installe un climat propice à la méditation, ou encore aux rêves avec notre esprit focussé sur le passé. Nous sommes dans le territoire de musique atmosphérique psychotronique du répertoire de Neuronium ici. Les nappes de synthé étendent leurs ailes sibyllines, parfois aiguës comme parfois moroses, que Vangelis saupoudre de ses accords de clavier sonnant comme une harpe surréelle ou de ses orchestrations plutôt discrètes dans ces denses envolées du synthé de Michel Huygen et de la guitare de Carlos Guirao. Et ça sera ainsi pour la totalité de IN LONDON PLATINUM EDITION, comme de ses éditions antérieures. Il n'y a pas de rythme dans cet enregistrement, ni d'envolées de séquenceur, peut-être de sourdes implosions qui redéfinissent les élans sédatifs des synthés. Des élans jumelés avec des zones de turbulence bourdonnante. Ce qu'on nomme aujourd'hui drone. En revanche, c'est plutôt mélodieux avec ces brèves séries d'arpèges lumineux, lancées par Vangelis, et ces harmonies d'une fusion synthé/guitare qui procurent sa dose de frissons à venir et qui donnent les reflets moirés à cette musique dont l'essence flirte avec de le genre ambiant ténébreux. Les moments épiques sont assez nombreux avec des pointes de tonalités où les 3 musiciens accordent leurs pensées, leurs visions dans des segments dramatiques où certaines tonalités de trompettes projettent une aura apocalyptique. Les effets de réverbérations et les lamentations plus aiguisées de la guitare accentuent aussi cette vision plutôt précurseur pour l'époque. D'ailleurs, j'entends beaucoup d'ondes sonores et des arrangements qui ont sans doute influencé le tournant symphonique de Bernd Kistenmacher lors de son retour en 2001 avec l'album Un Viaggio Attraverso L'Italia. In London (After Hours) est un remix cosmique de In London. C'est la première fois que cette nouvelle version, mixée et masterisée par Johannes Scheibenreif qui a travaillé étroitement avec Klaus Schulze, est lancée sur toute sa longueur. Pour Michel Huygen, l'idée derrière ce mix est que les gens se déconnectent du monde et de ses aléas. Je dirais que c'est très réussi car on entend mieux ces sons distants dans le titre introductif qui lui donnaient son apparence mélodieuse. Les sons perçants, les lamentations irisées et ces arpèges philarmoniques de Vangelis ont une bien meilleure définition ici que dans In London. En ce qui me concerne, c'est le plus beau segment de ce IN LONDON PLATINUM EDITION qui se conclut avec un petit segment, pour les besoins de la radio, qui, effectivement, donne le goût de découvrir un classique de MÉ du genre musique de méditation ou pour remplir les espaces lorsque nos yeux dévorent un bon livre.

Bien que Vangelis soit parti intégrante de cette session d'improvisation, IN LONDON PLATINUM EDITION s'adresse bien plus aux fans de Neuronium, je dirais même plus; aux fans de la musique méditative de Michel Huygen, que du musicien grec. Ce dernier est plus un musicien invité dans cette session que celui qui construit l'ossature d'une musique conçue comme un poète lance ses proses dans les vents afin de rejoindre le plus grand nombre d'oreilles. Une belle réalisation de MIG qui mettra aussi en marché deux albums de Neuronium, Quasar 2C361 et Vuelo Químico remixés et remastérisés, les pochettes seront très belles parait-il, en janvier 2023. Disponible en vinyle et CD à partir du 11 novembre 2022.

Sylvain Lupari (10/11/22) *****

SynthSequences.com

Disponible chez MIG Music

(NB : Les mots en bleu sont des liens sur lesquels vous pouvez cliquer)

238 views0 comments