• Sylvain Lupari

PETE FARN: Noodle+ (2017) (FR)

“Noodle+est avant tout pour les aficionados des vibrations sonores où l'art de créer de la musique n'est pas la priorité dans le monde de Pete Farn”

1 Knospensprünge 4:32 2 Im Sumpf 5:30 3 Metallregen 4:05 4 Dickicht 3:25 5 Luftbewegung im Unterholz 4:01 6 Klangfluss 10:10 7 Schönklangs Farbreise 13:08 8 Elia 8:12 9 Spechtus 7:08 SynGate-Luna | CD-r pf16 (DDL/CD-r 60:13) (Experimental and abstract music)

Pour les utilisateurs de synthé, le terme Noodle signifie tous ces fils qui pendent et qui rejoignent les entrées et sorties des autres composantes du synthé. Un micmac de filage qui nous semble être l'équivalent d'une mini tour de Babel tant l'entremêlement des fils est un carrefour sans issu. Mais pour Peter Schaefer, cet embrouillamini de fils est loin d'être un amas de nouilles dans une immense assiette de spaghetti. Et ceux qui connaissent les fantaisies sonores de ce maître de la musique abstraite comprennent tout de suite où je veux en venir. La vision que nous avons de ces fils sert à merveille les fruits de l'imagination, toujours très débordante, de Pete Farn qui nous offre en NOODLE+ un album aussi déroutant que très difficile à ingérer. Un album où les bruits et les ambiances d'une MÉ sans vie ont préséance sur une approche qui commençait à être un brin plus accessible avec l’album Aus-Flug (Opera's Space) qui est paru à la fin 2016.

Knospensprünge attaque littéralement nos oreilles avec une structure aussi bruiteuse qu'un guitariste qui utilise son fuzz wah-wah dans le désordre de sa chambre. Les sons jaillissent sous toutes formes avec une ombre qui croasse dans un micmac sonore où on imagine aisément le brouhaha derrière les nouilles mal assorties d'un synthé. Vous avez été patient? Et pour un peu que l'on aime ces harmonies qui sont toutes pâlottes derrière une muraille d'ambiances bruiteuses, Im Sumpf est un titre plutôt relaxe où git une délicate et timide mélodie pianotée. Les ambiances sont un brin théâtrale, genre horreur, avec un spectre qui régurgite sa sentence dans les harmonies éparpillées d'un piano et d'une basse en mode Jazz. Metallregen nous replonge au cœur de la tanière d'une bête sonore sans charmes. Le titre débute en mode ambiances avant de percuter un mur de sons aussi peu appétissant qu'une assiette de spaghettis froids. J'ai les apparences d’un être rébarbatif? Non, plutôt aviseur pour ceux qui cherche à comprendre le phénomène Pet Farn! En fait, j'aime bien cet univers, mais à petites doses, car Peter Schaefer décortique la portée des sons comme un architecte qui revoie les décors avec un autre œil. S'il y a des titres plus difficiles, comme Knospensprünge, Dickicht et Luftbewegung im Unterholz, même avec son refrain spasmodique, la musique de Peter Schaefer reste un croisement entre celle de Centrozoon, percussions et guitares en moins, et Perceptual Defence pour l'approche avant-gardiste et ambiosonique. À cet égard, Klangfluss est tout simplement délectable. De loin le meilleur titre ici. Toujours en mode contemplatif, Schönklangs Farbreise est par contre un peu plus bruyant que Klangfluss. Mais ces 2 longs titres restent les plus accessibles de l'univers NOODLE+. Même dans un tissu d'ambiances aussi flottantes et hétéroclites que ces 2 derniers titres, Elia reste une mare à bruits qui finit par irriter avec des crissements aigus et des voix monocordes dont la seule qualité est de sortir du décor. Je suis un peu déchiré en ce qui concerne Spechtus. Les ambiances sont assez invitantes, mais les sons et les bruits sont aussi charmeurs que source d'exaspération. C'est du pur Centrozoon, afin de mieux situer le lecteur, avec un fascinant, je dois admettre, chant de criquets mécaniques dans une nuit où la faune d'insectes insomniaques unit ses stridulations dans une ambiance de percussions errantes.

Offert sur la plateforme Bandcamp de SynGate Records, ainsi qu'en format CD-r, NOODLE+ s'adresse avant tout aux amateurs d’ambiances bruiteuses où l'art de créer de la musique passe en second plan dans l'univers de Pete Farn. Pour les audacieux et les curieux! Pas d'étoiles car ce n'est pas tout à fait mon genre!

Sylvain Lupari (11/08/17) SynthSequences.com Disponible au SynGate Bandcamp

3 views
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari