• Sylvain Lupari

PJ SKYMAN: The Destroyed Machine (2003) (FR)

“Si vous êtes intéressé par la techno progressive, payez-vous un régal et découvrez la musique de PJ Skyman”

1 Strange Intro (Very Strange) 2:04

2 Windows of Paradise 5:54

3 Dream Ltd. 4:30

4 The Key in the Door 10:29

5 Néon (French Mix) 5:37

6 Out of Railways 3:23

7 If your Laser was destroyed by a Cinatomic Universal Producer of Nature :56

8 Emergency 7:34

9 Last Jumble (Parts 1 & 2) 15:02

10 Jump to the Beat 5:13

PJ Skyman Music

(DDL 60:46) (Électronica)

Quoique je sois un fervent amateur de MÉ du genre Berlin School et/ou flottante, j'aime bien me frapper un bon Électronica une fois de temps en temps. Des artistes comme Juno Reactor, Chemical Bros et Prodigy ont leurs charmes, même si c'est enfoncé à coup de décibels fossiles dans le fond des tympans. PJ Skyman est un artiste français qui m'a envoyé un émail me demandant de jeter une oreille à sa musique. Je l'ai téléchargé et la première écoute m'a laissé de froideur. Un rythme tambouriné à fond la caisse sur de peaux électroniques avec des synthés aux accords rauques et aux spirales hoquetantes n'est pas vraiment ma définition de Techno progressif. Mais j'ai conservé son fichier, malheureusement pas son courriel, et une fois de temps en temps j'en écoutais. Et comme ça un beau jour ça cliqué.

Ça cliqué avec The Key in the Door. Sur ses cymbales hésitantes et une lourde séquence saccadée ceinturant un rythme aux multiples rebondissements de sa carcasse spasmodique. C'est comme une vague incessante qui monte et descend, mais à la verticale. Et je me suis mis à réécouter les autres titres, pour finalement trouver ça plutôt intéressant. C'est évident, c'est du techno! Du techno un peu fêlé mais avec intelligence. On sent que PJ Skyman a des structures et des idées, qu'il exprime assez aisément d'ailleurs, comme sur Out of Railways et ses percussions incisives et la démence du DJ, qui est vraiment hors sujet avec ses nappes hantées. C'est la folie expérimentée quoi! Pas ma tasse de thé, mais j'ai bien aimé le beat lancinant d'Emergency, alors que la pièce de résistance demeure Last Jumble. Il ne faut pas avoir mal à la tête pour se taper ce titre. Mais la pulsion minimaliste qui est collé sur une note agaçante est le prétexte idéal à la lente construction de ce titre aux rythmes en boucles hypnotiques qui nous entoure les 15 minutes de sa progression. Une folie à prendre à petite dose. Et si vous pensez que l'énergie doit être rationnée, passez à Jump to the Beat. Même Prodigy n'y a pas pensé.

Si le techno progressif vous intéresse, payez-vous la traite et faites un tour du coté de http://www.pjskyman.com/thedm.html. Vous y trouverez l'équivalent de 3 cd-r de bonne qualité audio (320kbps). Et ce n'est pas parce que c'est gratuit que ce n'est pas vraiment bon. Bien au contraire!

Sylvain Lupari (27/03/07) *****

SynthSequence.com

Disponible au PJ Skyman Music

3 views
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari