• Sylvain Lupari

STEVE ROACH: Arc of Passion (2008) (FR)

Ce CD réunit tous les ingrédients qui caractérisent les albums de Steve Roach

CD 1 (50:42)

1 Moment of Grace 19:05

2 Arc of Passion 31:36

CD 2 (50:13)

1 Arc of Passion (suite) 28:44

2 Views Beyond 21:29

Projekt PRO202

(CD/DDL 100:55)

(Ambient & Sequencer-based EM)

Enregistré en direct lors d'une séance intimiste aux Timeroon Studios, ARC OF PASSION reflète les émotions qui ont tenaillées Steve Roach lors de sa série de concert de 2007. Un double album très intimiste où le synthésiste Californien fait bouger les ficelles de notre imagination et de nos émotions.

Une lourde onde spectrale croît sur des nappes mellotronnées. Moment of Grace se déplace doucement, comme un nuage de soie qui se fond aux caprices d'un vent soufflé par des poussées mélancoliques. On ferme les yeux et on imagine facilement la mutation de cette soie sur des doux et amples arcs sonores dont les lourds bourdonnements se figent dans des spirales scintillantes aux harmonies célestes. Du Roach atone et très orchestral qui module les 19 minutes de cette phase ambiante tout en étendant ses émotions sur une lenteur poétique jusqu'aux premières séquences nerveuses de la pièce titre. Titre épique de plus d'une heure, Arc of Passion est un véritable tour de force d'un art minimalisme progressif. Se libérant graduellement des empreintes orchestrales et atonales de Moment of Grace, l'ouverture de cette 1ière partie de Arc of Passion verse onctueusement vers des séquences scintillantes ceinturées d'une fine ligne de basse. La structure rythmique reste toujours arrimée aux ondes spectrales, sauf que les séquences s'agitent de plus en plus dans une atmosphère sonore exponentielle. Percussions analogues séquencées, accords minimalismes syncopés, séquences en éclosion sur d'autres en évolution et une ligne de basse de plus en plus mordante, Arc of Passion libère une faune rythmique d'une étonnante richesse. Le rythme est en constante évolution et se cramponne à des strates moulantes aux bourdonnements menaçants. Ses couches atmosphériques vont et viennent dans une structure compacte qui s'agite autour d'une multitude de séquences environnantes qui tournoient sur des percussions séquencées et une basse qui mord chaque poussée de vent à portée d'oreilles. Un superbe titre qui démontre la capacité rythmique d'une musique électronique (MÉ) bien structurée. Honnêtement, c'est un des bons titres de Roach et un titre que tout amateur de MÉ analogue doit écouter. Tout simplement splendide!

Évidemment, un tel dynamisme rythmique peut différemment se justifier sans redondances pour plus de 60 minutes. C'est donc 10 minutes avant sa finale que Arc of Passion se calme tranquillement pour embrasser les souffles arides de Views Beyond. Autant Moment of Grace était doux et invitant, autant Views Beyond est son contraire. Un souffle métallique et hostile nous guide aux premières zones bourdonnantes d'un territoire sombre où errances spectrales et chœurs fantomatiques épousent les courbes inquiétantes d'un synthé tétanisé par ses strates dissonantes. Poussé par les souffles rauques d'un synthé aux longs cors tribaux, Views Beyond embrasse l'effroi d'une terre désertique et glaciale avec une étrange sérénité que seul Steve Roach peut imager et interpréter.

ARC OF PASSION réunit tous les ingrédients qui ont caractérisé les albums de Steve Roach depuis Now/Traveller. On y trouve de la musique d'ambiances poétiques et chaleureuses, de la musique zen et méditative, comme aussi cette musique ténébreuse animée par le spectre des démons des déserts amérindiens, tout comme une MÉ énergique et diablement séquencée digne de Stormwarning, la référence en MÉ analogue séquencée. Du grand Roach qui n'en finit plus de séduire et d'étonner.

Sylvain Lupari (08/03/08) ****½*

SynthSequences.com

Disponible chez Projekt Records

80 views0 comments

Recent Posts

See All