• Sylvain Lupari

TANGERINE DREAM: Hyperborea 2008 (FR)

Edgar Froese sabote un grand album en détruisant le travail de Franke aux percussions

1 No Man's Land 9:43

2 Hyperborea part 1 4:07

3 Hyperborea part 2 4:48

4 Cinnamon Road 3:52

5 Sphinx Lightning 19:12

Eastgate CD 029

(CD/DDL 41:42) (V.F.)

(E-Rock, New Age, Berlin School)

Ouf…Chérie va chercher le fusil! Peut-être que j'aimais trop la version originale de Hyperborea pour me laisser tenter par un sound lift à la Edgar Froese. Hyperborea de Virgin est un album dur. Très métallique, sa musique et ses ambiances coulent dans une sphère froide qui est aussi mélodieuse. C'était encore une ère de découvertes et de recherches sonores du Dream, avec Chris Franke en tête et ses percussions tout simplement géniales. C'est ce qui fait défaut sur cette réédition de HYPERBOREA 2008. Pour une histoire de droits, Edgar Froese sabote un grand album, contrairement à la réédition de Tangram 2008, et n'arrive tout simplement pas à nous faire oublier la folie et l'audace créative de Chris Franke en 1983.

D'entrée de jeu No Man's Land est anémique. Une version revampirisée avec un résultat sans saveur. Pas de percussions extra-terrestribales. Non, une voix éthérée sur des accords solitaires qui fractionnent un rythme aussi nul que terne. Tout est aseptisé. La structure de basse, les séquences tambourinées, le crescendo rythmique et l'invraisemblance harmonieuse sont introuvables dans cette faible reconstitution. Et croyez-moi, j'ai eu tout le temps pour essayer de m'y faire. Pourtant, la musique est jolie. Même ma Lise trouve ça beau. Et c'est là le problème! D'un titre complexe où le génie de Chris Franke était mondialement reconnu, à tout le moins en Australie 😉, Edgar le transforme en musique tribale pour ascenseur. Hyperborea, la pièce-titre, est une superbe ballade sombre aux harmonies patibulaires. Ici, elle est juste une belle ballade assaisonnée de ces percussions sans efforts et ni saveurs qu'Iris Camaa nous fout entre les oreilles depuis trop longtemps et de sonorités électroniques qui n'ajoutent vraiment rien de spécial au titre. C'est aussi beau, parce que la base même est belle, et il n'a rien ici qui justifie une réédition. Même coupée qu'elle est en deux! Pour moi, c'est littéralement de la pure tentative de détournement de créativité. Initialement cette pièce était lourde et entraînante. C'est la même chose pour Cinnemon Road! Même cet effet de voix qui ouvre la musique n'arrive pas à ternir la performance des percussions, et même les accords de sitar sont minimisés au possible. Des percussions sourdes, aux effets sonores teintées d'un monde sous-marin, tentent de revamper son élan, mais les chœurs mellotronnés nous rappellent une aseptisation de masse. Sphinx Lightning? Pièce maîtresse de l'œuvre originale maintient son équivalence sur cette édition 2008. Plus de percussions, plus d'effets sonores et un rythme légèrement rehaussé ajoutent une dimension qui s'écoute fort bien. Un peu comme si c'était Redshift qui reprenait cette longue odyssée aux ambivalences attrayantes. Plus lourde, voire plus violente, Sphinx Lightning conserve néanmoins ses douceurs éparpillés qui en font une superbe pièce qui a modulée les structures du géant Poland. Et la guitare à la toute fin…oui, une belle restitution que cela aurait été en concert. Mais pas en studio! Toujours est-il que j'adore écouté les deux versions en rafale.

À moins qu'Edgar ne soit criblé de dettes, je ne comprends pas HYPERBOREA 2008. Et je ne crois pas que Chris Franke et Johannes Schmoelling apprécient, mais c'est sa conscience. Au final c'est beau. En fait tout ce qu'Edgar fait est beau, mais pas nécessairement bon. On dirait qu'il veut absolument rejoindre un public plus vaste, en tâtonnant le New Age et même, oh horreur, le Easy Listening si ce n'est pas la Muzak. Mais jeune et nouveau public de Tangerine Dream, j'espère juste que toutes ses rééditions du vieux renard avaricieux feront en sorte que l'intérêt pour découvrir les racines d'un trio révolutionnaire s'en trouvera qu'augmenter. Après tout Edgar peut bien faire 3 pierres d'un coup….

Sylvain Lupari (27/10/08) *****

SynthSequences.com

Disponible chez Groove nl

3 views0 comments

Recent Posts

See All