Search
  • Sylvain Lupari

ALPHA WAVE MOVEMENT: Polyphasic Music (2019) (FR)

“C'est probablement la meilleure musique d'ambiance pour se détendre ou dormir qui se faufile entre mes oreilles depuis très longtemps”

1 Slow-Waves (L-Dopa Dreams) 14:47

2 Gentle Chronotype Cycle 10:32

3 Deep Departure 8:37

4 Zero To Four Cycles 16:07

HRR070119

(CD-R/DDL 50:04)

(Ambient Music)

Que faire après un album qui recherchait les brises méditatives avec Somnus? Aller encore plus loin dans cette vision musicale inductrice qui sonnerait étrangement comme le classique des classiques; Structures from Silence du grand Steve Roach. POLYPHASIC MUSIC est sans aucun doutes un des plus beaux albums de musique ambiante pure à avoir accoster mes oreilles depuis longtemps. Il y en a de très bons qui s'y sont lover, mais pas avec un impact aussi puissant que ce dernier album d'Alpha Wave Movement.

Tout d'abord, Slow-Waves (L-Dopa Dreams)! Malgré ses 15 minutes, le titre évolue à la vitesse de l'éclair entre nos hémisphères tant Gregory T atteint ce nirvana de la contemplation méditative qui nous conduit aisément au sommeil. C'est assez puissant que l'on attend très rarement les souffles bourdonnant de Gentle Chronotype Cycle. La musique est construite sur le même principe que Reflections in Suspension de l'album Structures from Silence. Soit avec des nappes qui roulent en boucles tout en tentant d'harponner les cieux pour monter de plus en plus haut. La texture musicale est anesthésiante avec des nappes gorgées de chloroforme qui nous amène vers une délicate turbulence où des palpitements désordonnés restructurent les nappes pour des accords qui suivent un peu ce même pattern ascensionnel. Cette délicate structure rythmique circulaire sans vision devient le berceau d'une fascinante mélodie percussive qui infiltre les ambiances jusqu'à réveiller une chorale astrale qui finit par nous amener aux portes de Morphée et de ses bras endormitoires. Slow-Waves (L-Dopa Dreams) deviendra certainement un classique du répertoire de Alpha Wave Movement. Et ça s'annonce difficile d'y survivre! Cependant Gentle Chronotype Cycle y parvient en se défaisant de sa masse de bourdonnements pour engendrer de couches de synthé soporifiques dont les tonalités vont de cristal acuité à nappes morphiques orchestrales. Des arpèges volettent à l'intérieur de ce cercle dormitif, faisant rayonner un rythme sans vie. Son chant de prisme moiré infiltre la densité de cette masse qui plane dans une texture aussi musicale qu'une collection de bourdonnements évolutifs puisse offrir. Deep Departure suit comme un ombre qui bourdonne et résonne. Comme une respiration industrielle qui agonise. Et comme avec Gentle Chronotype Cycle, une douce atmosphère méditative en sort et couche des lignes, des ombres et des nappes où le chloroforme devient notre nouveau confident. Zero To Four Cycles termine ce POLYPHASIC MUSIC avec cette nuée de nappes de synthé aux couleurs du sommeil qui sillonnent les 50 minutes du dernier album d'Alpha Wave Movement. Ils s'empilent en prenant des tangentes différentes qui respectent l'homogénéité du mouvement ambiant. Des grondements respirent, de même que de délicats arpèges qui sautillent et dont les tintements lumineux semblent vouloir donner une vie parallèle à certaines nappes de synthé où chœur chthonien et aubade séraphique parviennent à solidifier cette phase de sommeil qui nous a déjà envahie peu de temps après Slow-Waves (L-Dopa Dreams).

Bien qu'Alpha Wave Movement nous ait habitué à des œuvres de musique méditative, aucune n'a laissée une si belle empreinte dans nos oreilles que ce POLYPHASIC MUSIC. Doux, musical et extrêmement efficace pour la méditation inductive au sommeil, voilà un splendide album qui va enchanter les amateurs du genre.

Sylvain Lupari (06/09/19) *****

SynthSequences.com

Available at Harmonic Resonance Recordings

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle