• Sylvain Lupari

ART OF INFINITY: Evolution (Parts 1-4) (2000/2014) (FR)

Evolution (Parts 1-4) est avant tout pour ceux qui connaissent ou ne connaissent pas la musique d'Art Of Infinity jusqu'à tout récemment

1 The Beginning 4:14

2 The Creation 4:05

3 Through the Ages 9:52

4 New Horizon 2:34

BSC Music | 39866793

(DDL 21:04)

(Progressive and ambient EM)

De la nouvelle musique de Art Of Infinity? Pas tout à fait! Ça fait bien 2 ans que les fans du groupe de Thorsten Sudler-Manz et Thorsten Rentsch n'ont rien à se mettre dans les oreilles. Donc histoire de les faire patienter, surtout les nouveaux, Art Infinity met en ligne un vieux titre datant de 2000 et venant de l'album New Horizon. Un EP intitulé EVOLUTION (Parts 1-4). Et il y a totalement rien de nouveau à signaler, si ce n'est que ce plus long titre du répertoire de Art Infinity est maintenant sectionné en 4 parties. C'est toujours très beau, toujours aussi onirique! C'est un long titre où la spiritualité et les harmonies cohabitent sur des structures aussi mélodieuses qu'hétéroclites.

The Beginning infiltre nos oreilles avec des bruits de machines qui se perdent dans un horizon cosmique. On entend de délicats arpèges frissonner dans les résonances de notes de piano qui sont éparpillées à travers les fragiles souffles de synthé. Des solos rêveurs caressent nos oreilles de leurs harmonies ambiantes. Côtoyant des brumes sibyllines et des ambiances à la Blade Runner, ils sonnent parfois comme des complaintes d'un saxophone errant alors que tout doucement The Beginning, et ses explosions industrielles, glisse vers le très doux down-tempo galactique qu'est The Creation. Là, on est en plein dans un univers Floydien avec des chœurs célestes, une batterie lourde mais très harmonique, des riffs de guitares très sobres et des brumes de synthé aux arômes pacifiques. Il y a une séduisante union entre ce synthé et un saxophone qui lancent des harmonies, comme des ambiances, qui accueillent la douce voix, très genre Roger Waters, de Thorsten Sudler-Manz. Quoique mélodieux, l'univers de EVOLUTION repose toujours sur une fragilité émotive qui nous plonge dans de beaux moments ambiants. Through The Ages propose une structure très ambiosphérique qui peu à peu se morcelle en un drame cosmique où les éléments se déchaînent pour éparpiller des phases, autant ambiantes que tribales ou tout simplement sauvages, aux racines d'une douce folie croissante. La pièce-titre conclut cet EP avec une douceur ambiante qui reprend les harmonies très séduisantes et hypnotisantes de The Creation.

Rien de nouveau! C'est vrai, mais ça reste toujours aussi beau. EVOLUTION (Parts 1-4) s'adresse avant tout à ceux qui connaissent la musique de Art Of Infinity depuis peu. C'est maintenant disponible sur les plateformes d'écoute en continue, facilitant ainsi la découverte de ce beau petit groupe qui a eu son mot à dire dans l'histoire de la MÉ en Allemagne. Un beau petit projet qui possède ce petit cachet romanesque dont les harmonies brillent dans des structures aussi ambiantes que progressives mais toujours très mélodieuses.

Sylvain Lupari (23/06/14) *****

SynthSequences.com

Disponible au Art Of Infinity Music

58 views
  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari