• Sylvain Lupari

ROBERT MARSELJE: 5 (2021) (FR)

Marselje a décidé de faire un album sans rythmes…et sans mélodies aussi

1 Time is an Illusion 7:59

2 Floating between Planets 11:25

3 In the Alley 16:39

4 Whispers in the Wind 22:24

5 Let go and grow 20:00

Groove GRCDR10006

(CD-R/DDL 78:37)

(Ambient Music)

Robert Marselje m'avait agréablement surpris avec son album Tear Drops. J'avais même conclut ma chronique en écrivant ceci; J'espère juste qu'il y en aura plus à venir et pas seulement dans cinq ans! Il y a Stephen King qui disait de faire attention à ce que l'on souhaite, on pourrait être exaucé. Eh bien voilà, il n'a pas attendu 5 ans avant de nous présenter son nouvel album, disponible chez Groove nl 5. Et disons qu'il vise un concept autour du nombre 5. Cinq titres pour un 5ième album! Et on reste dans le simple alors que le musicien Néerlandais propose rien de moins qu'un album ambiant dominé par des vagues, cosmiques comme océaniques, qui déferlent plus vite que la musique et plus lente que nos émotions. Le séquenceur ne respire même pas. Donc aucun rythme, mais beaucoup d'impulsions qui font progresser ces vagues roulant du néant jusqu'à nos oreilles. Il y a un mélange de Steve Roach, Michael Stearns et Juta Takahashi dans cette mosaïque d'ambiances qui commence à se démarquer, en tout cas pour moi, qu'autour de Whispers in the Wind

Time is an Illusion est comme expiré des écouteurs après avoir laissé maturer des bourdonnements qui entraînent sa trollée de woosshh et de wiisshh. Le rush des vagues est intense et enveloppe même cette mélodie tentée sur un échantillonnage de guitare acoustique. J'aurais aimé entendre plus clairement cette mélodie puisque les vagues et leurs environnements sonores dominent tout au long des 78 minutes de 5 et que ce nous entendons semble avoir de beau potentiel harmonique. Floating between Planets est un titre intense, d'ailleurs tous les titres le sont sur 5, avec une armada de drones remplis de bruines cosmiques (est-ce possible?) et une nappe de voix qui nous font dériver entre les planètes ou les iles océaniques. In the Alley propose une ouverture en cinéma surround avec des drones et leurs routes qui s'entrecroisent dans un vision plus cosmique ici. Les ambiances du milieu sont plus aériennes avec des vagues qui roulent jusqu'à frapper un récif sonore autour de la 8ième minute. Mélangeant à sa guise le sort de ses éléments atmosphériques, Robert Marselje nous fait voguer entre les océans et le Cosmos avec assez d'éléments contradictoires, ici on entend mieux ce rythme forcer la donne que sur Floating between Planets, qui questionnent constamment notre ouïe. Whispers in the Wind détonne de ces ambiances assez sombres avec une vision harmonieuse étirée entre les filaments translucides qui chevrotent comme des cordes de tendresse. Au final, ça nous donnent une assez bonne idée des harmonies cachées de Time is an Illusion. Marselje termine son album de musique méditative en force avec ce titre et Let Go and Grow qui accaparent 42 minutes de musique ambiante où les éléments des océans se connectent à ceux du Cosmos dans une symbiose émotive avec des éléments qui se lovent pour un lent ballet ambiant et poétique. Les vagues et les bourdonnements n'ont plus cette teinte menaçante et coulent, comme flottent, avec une sensibilité qui est plus apparente sur 5 depuis Whispers in the Wind.

Je m'attendais à autre chose et je dois admettre que j'ai été déçu par l'enveloppe de méditation astrale de 5. Et d'une façon ou d'une autre il existe tellement d'artistes dominant dans le genre qu'il faut avoir quelque chose d'original à offrir. Et ce n'est pas évident, loin de là! Robert Marselje a décidé de faire un album sans rythmes…et sans mélodies aussi. Rendant l'expérience encore plus difficile a cerner. Une fois cette surprise passée sans identité émotive…jusqu'aux deux derniers titres de 5 qui sauvent littéralement ce nouveau projet de Robert Marselje.

Sylvain Lupari (21/07/21) *****

SynthSequences.com

Disponible chez Groove nl

230 views0 comments

Recent Posts

See All