• Sylvain Lupari

NORD: My Christmas Collection (2018) (FR)

Updated: Aug 2, 2019

“Un double album pour le prix d'un qui contient le meilleur du Nord et tous ses styles? J'appelle ça un must…”

1 Berlin III 14:14 2 Memories Part 1 & 2 6:58 3 Hypnotic Trancemission 10:40 4 Remember Christmas 6:33 5 Movement VIII 4:22 

6 Silence 9:44 7 Electronic Oratorio Part II 7:07 8 Seconds Before Midnight (Remix) 11:56 9 Nihil sub Sole Novum Nec Valet 7:18 10 Rain in my Dream 17:31 11 Sonic Wave Rider in a Christal Prism 11:32

12 Sunrize 7:40    

13 Licht und Schatten

14:18 14 Angels from Heaven 5:36 15 A New Beginning 6:54 Nord Music (DDL 142:27) (Berlin School, Electronic Prog Rock)

Ça débute sur des chapeaux de roue! Le séquenceur délie une ligne de basses séquences dont le débit fluide et ondulatoire, jumelé à des percussions électroniques du genre tam-tam, stigmatise un rythme entraînant qui roule à fuir son ombre sous une pluie d'astéroïdes sonores. Cette masse sonore regorge aussi de bruits blancs dont la vivacité s'installe au rythme du séquenceur alors que le synthétiseur injecte des nappes allégoriques qui miroitent avec des effets de staccatos dans l'épandage de ses charmes. Tiré d'un album intitulé Berlin, réalisé en 2014, Berlin III est une véritable bombe de sons qui déversent son trop plein d'énergie et d'intensité sur un rythme vif et ses subtiles déviations éphémères. La cadence électronique défile à vive allure sous une pléthore de solos, de litanies fantasmagoriques et d'effets de synthé qui plongent la musique dans des ambiances de surnaturelles et de fantaisies. Un superbe titre à cheval entre plusieurs frontières qui nous en met plein les oreilles avec sa furie rythmique et qui débute une solide compilation du musicien Roumain Nord. Puisant jusqu'aux fondations de son premier album, Trilogy/Electronic Oratorio paru au printemps 2010, MY CHRISTMAS COLLECTION propose près de 2:30 hres d'une MÉ de très bonne qualité pour du téléchargement qui se promène allègrement entre les multiples facettes de son auteur qui affectionne autant la MÉ de style Berlin School que le bon gros rock progressif. Et même de l'EDM si on se fie aux nouvelles compositions (3) qui se trouvent sur cette compilation. Romantique à ses heures, Nord propose aussi ces titres qui nous amènent aux portes des rêves éveillés. Comme Memories Part 1 & 2 qui est un beau slow tempo agrémenté d'une ritournelle mélodieuse dont les tintements carillonnés charment sur un nuage de pulsations qui va à contresens d'une approche onirique et contemplative. La romance est au rendez-vous ici, de même que sur Remember Christmas et ses orchestrations à faire frémir un renne. Parmi les titres plus romancés, on trouve aussi le très clame et lunaire Silence, ainsi que le très intense Electronic Oratorio Part II qui sonne le groupe de prog-rock Triumvirat par moments. Le reste de cette compilation propose une fusion entre le rock électronique de style Berliner et le penchant plus progressif de Nord qui propose même sa vision de l'EDM avec les 3 nouveaux titres sur cette compilation. Les premiers albums de Nord, de Trilogy/Electronic Oratorio (2010) à Landscapes (2015), sont des albums que je n'ai pas encore entendu à date, donc l'opportunité m'était bonne pour saisir cette compilation avec mes oreilles toujours avides de MÉ…même plus de 40 ans après avoir découvert Stratosfear

Hypnotic Trancemission emboîte le pas avec un bon rock électronique théâtral et sa rythmique sculptée sur une longue odyssée à cheval à travers plusieurs plaines d'orchestrations. Le rythme est soutenu, les arrangements bien dosés et les solos de synthé sont bien proposés. Idem pour Movement VIII dont les solos sont plus romantiques. Pour cette époque, qui compte tout de même 12 albums, le son et le mixage sont très acceptables, même dans l'explosion sonique qui entoure Berlin III. On poursuit sur cette époque avec un extrait de Trilogy/Electronic Oratorio, qui est officiellement le premier album de Nord. Electronic Oratorio Part II est donc un bon titre avec une essence très progressive, à cause de ce jumelage d'harmonies entre le piano et le synthé, sur une structure de rythme ambiant avec certains élans tapageurs. Ça s'écoute très bien et le mélange des deux idées de Nord, électronique et progressif, passe assez bien, surtout que Seconds Before Midnight (remix) fait purement dans l'électronique du genre Klaus Schulze dans ses années 80-90. Nihil sub Sole Novum Nec Valet fait partie de ces 3 inédits qui tentent une approche d'EDM. Celui-ci est plus lunaire, Sonic Wave Rider in a Christal Prism est plus romantique alors que A New Beginning clôture cette compilation avec une vision de la Düsseldorf School imbibé des parfums du New Berlin School. Plus long titre de MY CHRISTMAS COLLECTION, Rain in my Dream évolue en mode Berlin School romantique. Le séquenceur libère une ligne qui sautille en tournoyant, libérant des séquences isolées qui pétillent en métamorphosant leurs nouvelles floraisons tonales. Mais le mouvement reste tranquille, même avec une autre ligne de séquences qui sautille en arrière-plan, respectant ces évolutions lentes des mouvements minimalistes électronique. Des ajouts s'installent, comme ces nappes de brumes bleutées et des filaments harmoniques qui se perdent dans ces brumes. Un mouvement opposé du séquenceur s'impose farouchement autour de la 9ième minute, commandant un rythme fluide avec une structure de séquences très Franke (Poland) et des percussions électroniques qui soulèvent ces nappes de brumes devenues plus musicales dans une finale axée sur le rôle du séquenceur. Un bon Berlin School! Plutôt inspiré par Vangelis, Sunrize est un beau titre qui concluait l'album The Hidden Garden of Semiramis en 2017. Licht und Schatten est un titre que Nord signait sous le nom d'Andreas Meyer et qui fait partie de la compilation Cavaliers de l'Apocalypse, paru à la fin de 2015. Son introduction est de mystère avec des éléments d'ambiances cosmiques paisibles. Une délicate pulsation émerge après les 3 minutes, sculptant une mouvement linaire où se greffent des séquences et leurs mouvements circulaires. Le rythme poursuit sa route en taillant un crescendo qui progresse dans une faune sonore bien imagée avec des solos très harmonieux. Angels from Heaven est une sobre ballade électronique bien facile à apprivoiser et à aimer.

Comme vous le constatez, il y a de tout dans cette impressionnante compilation qui est plus qu'un simple souhait pour ce Noël venant de Nord. C'est une véritable, et très honnête, expédition sonique dans l'univers de Nord dont le talent s'étend à travers sa différente palette de styles. J'aime le fait que Sztakics István Attila se soit concentré sur ses premiers albums, étalant ainsi les débuts d'une carrière qu'il avait déjà bien planifié avant d'arriver à des classiques comme Pendulum, Rings of Fire et The Hidden Garden of Semiramis. Un album double pour le prix d'un qui renferme le meilleur de Nord et de ses styles? J'appelle ça un incontournable…

Sylvain Lupari (03/01/19) ****½*

SynthSequences.com

Disponible au Nord's Bandcamp

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

© 2019 by  Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari