• Sylvain Lupari

TANGERINE DREAM: The Sessions V (2019) (FR)

The Sessions nous arrive avec cette amère sensation de déjà-vu dans la très grande histoire de Tangerine Dream

1 09.12pm Session - IJ 33:27

2 02.28pm Session - Gruenau On The Other Side 43:59

3 11.15am Session – Regattastrecke 20:49

4 11.15am Session - Regattastrecke (Video) 21:52

Eastgate ‎ 086 CD

(CD Digipack 98:15) (V.F.)

(E-Rock, Improvised EM)

Après un The Sessions IV qui m'avait carrément laissé sur mon appétit, THE SESSIONS V nous arrive avec cette amère sensation de déjà-vu dans la très grande histoire de Tangerine Dream. Rappelons que les membres du trio Quaeschning, Yamane et Schnauss ont tous connu deux grosses année en solo depuis la parution de Particles. Hoshiko Yamane a produit ses 4 premiers albums en solo. Thorsten Quaeschning y est allé d'un bande originale, l'excellent Cargo, et de Munich en plus d'avoir collaboré avec Paul Frick, Ulrich Schnauss et tout dernièrement Harald Grosskopf. De son côté Ulrich Schnauss a collaboré avec Nature Of Wires en plus d’avoir assemblé une immense œuvre rétrospective. Tout ceci laisse peu de temps au trio pour souffler sur les voiles du vaisseau musical de feu Edgar Froese. Et c'est correct comme ça! Tangerine Dream n'a aucune raison d’exister, même si mon ami Thorsten peut être considéré comme le dernier lien entre Edgar et Tangerine Dream. Ce qui laisse aussi peu de temps pour bien s'impliquer dans cette série de Sessions que le management de Tangerine Dream a essorée jusqu'à ce que le canevas en soit totalement émietté. Ce qui nous amène à ce THE SESSIONS V!

Le contexte est propice à cette longue introduction de nappes entrecroisées dont les couleurs bleuâtres laissent filtrer les riffs flottants et les pulsations sans organisation de 09.12pm Session – IJ. Les 3 musiciens sont en concert et doivent trouver une façon d'harmoniser leur vision dans un schéma qui nous séduira autant que dans Particles ou