Search
  • Sylvain Lupari

SON OF OHM: Electronic Muse (2018) (FR)

“Electronic Muse n'est pas un album ambiant facile à apprivoiser, mais les aficionados des premières années du style Berlin School ambiant devraient aimer”

1 Electronic Muse Part I 16:26

2 Electronic Muse Part II 9:16

3 Electronic Muse Part III 16:08

4 Electronic Muse Part IV 11:37

Son of Ohm Music (DDL 53:27)

(Berlin School) (V.F.)

Vous vous souvenez d'Adelbert Von Deyen? De ses premiers albums où les rythmes ambiants montaient et déboulaient des dunes de sons trempés dans l'éther? C'est un peu, beaucoup même, les ambiances du 2ième album de Son of Ohm à paraître en 2018. Un peu comme Blackbirds, ELECTRONIC MUSE a été conçu dans la spontanéité. Si l'idée d'une tonalité embaumée d'iode et d'éther ainsi qu'un débit bien précis germaient dans la tête de Leonardo Soundweaver depuis un bon bout de temps, ce n'est qu'après avoir conçu ce son exact (Synth Patch) que Son of Ohm a entrepris la composition et l'enregistrement de son 4ième album qui est disponible uniquement en format téléchargeable. Une semaine fut suffisante pour le mixage, les effets de glissades dans les réenregistrements et le Mastering pour qu'au final ELECTRONIC MUSE offre une texture digne d'un bon vieux Berlin School ambiant. Des ondes de distorsions et des pépiements électroniques illuminent la route des nappes d'orgue qui ouvrent la procession ambiante de Electronic Muse Part I. Nous sommes dans le berceau du Berlin School des années Blackdance et New Age of Earth avec cette brume d'éther qui avance à mesure que le titre ronge les secondes de son temps. Lent à se développer, Electronic Muse Part I est comme un oiseau-rapace sonore qui tournoie dans les boucles de ses cercles alors que la structure rythmique sculpte cette cadence ambiante où les séquences montent et descendent un escalier invisible. L'ampleur des nappes nous entrainent dans un tourbillon vorace et les effets de distorsions déchirent ce maillage de rythme et d'ambiances euthanasiantes avec des glissades saccadées qui flirtent avec les approches psychédéliques de l'époque. La 2ième partie du titre propose une approche plus musicale avec un rythme plus fluide et des effets sonores plus disparates. Electronic Muse Part II avance sur des brises chaudes avant de se heurter à une première muraille d'effets sonores très réactifs. Des cercles, comme des effets kaléidoscopiques, tournoient avec une vélocité accrue alors que des cliquetis de bois dansent les claquettes dans un environnement soufflé par des bruits et des jets de vapeur des machineries sonores. D'abord indisciplinés, ces claquements de bois trouvent une cohésion tintamarresque dans une tempête d'éléments sphéroïdaux aussi perturbable que le déchaînement des vents et des effets de ce titre purement d'ambiances…non-méditatives. Electronic Muse Part III est le plus animé des titres dans ELECTRONIC MUSE. Son ouverture s'abreuve des ambiances et effets percussifs de Part II. Un savoureux mouvement du séquenceur émerge d'une danse à claquette convulsive, redressant Part II dans une belle texture électronique qui coule entre des effets stéréo de distorsions ainsi que des bruits parasitaires et lunaires dans une structure aussi musicale que le 2ième partie de Part I. Electronic Muse Part IV termine ce dernier opus de Son of Ohm avec une superbe structure ambiante sans bruits mais toute en émotions avec une nuée de nappes aux couleurs paradisiaques. Je dois admettre que l'apprentissage de ELECTRONIC MUSE ne se fait pas sans heurts au niveau des tympans. Les effets sonores ainsi que ces nappes de synthé et d'orgues qui vacillent comme des flammes trop imbibées d'alcool demandent une plus grande curiosité musicale, mais qui devraient par contre plaire aux aficionados de l'époque des premiers albums de Manuel Gottsching et Klaus Schulze, sans oublier le nébuleux univers d'Adelbert Von Deyen. Du pur Berlin School ambiant qui suit très près Blackbirds! Voilà ce qui vous attends avec ce dernier album de Son of Ohm; ELECTRONIC MUSE!

Sylvain Lupari 03/10/18 ***½** SynthSequences.com Available on Son of Ohm Bandcamp

2 views

© 2019 by Alexandre Corbin for Synth&Sequences \ Sylvain (A.K.A. Phaedream) Lupari

  • Twitter - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle