• Sylvain Lupari

TANGERINE DREAM: Booster IV (2011) (FR)

Updated: Sep 11, 2021

Ce IV est moins honnête que la qualité de ses titres mais reste une bonne compilation

CD I 74:31

1 A Streetcar Named Desire-Mellow Tyre Mix (2011 remix) 8:34

2 Alchemy of The Heart 2010 (2010 re-recording) 6:13

3 Culpa Levis 2010 (2010 re-recording) 8:10

4 Warhol's New York Walk 4:10

5 Dominion 2010 (2010 re-recording) 5:31

6 A Snail's Dream 4:23

7 Arctic Sunrise 5:10

8 The Lion of the Law 6:35

9 Solution of all Problems-Think Pink Mix (2011 remix) 6:19

10 Thorns from Heaven 5:57

11 Babylon the Great Has Fallen 13:24

CD II 75 :22

1 Mombasa-Tuareg Remix [2010 remix] 9:42

2 Zulu 8:28

3 Armageddon in the Rose Garden

Part II 7:12

4 Going West 2009 (Live Izu Japan 2009) 4:09

5 Devotion 9:08

6 Long Island Sunset 2010 (Live in London 2010) 6:53

7 Breaching Sky 4:02

8 Paddington at Five 6:22

9 Purple Diluvial 2011 (2011 re-recording) 19:22

Eastgate – 048 CD

(CD/DDL 149:44)

(E-Rock, Ambient, New Age, Berlin)

Est-ce qu'un BOOSTER IV était nécessaire? Cette dernière compilation suit une année de vaches maigres où l'usine Eastgate a semblé tourner au ralenti. En 2010, Eastgate a pourtant produit 9 albums et 1 DVD, mais seulement 1 album original, The Endless Season et 1mini cupdisc, Zeitgeist qui comprend déjà 2 remixes et une interprétation d'un titre des Beatles. Les 8 autres albums sont des albums en concert, des compilations, un album de reprises, Under Cover-Chapter One et DM V remixé par Jerome Froese. Donc, avouez que la sauce était très limpide pour expliquer la nécessité d'un Booster. Mais il faut croire que bon an mal an, Eastgate ou peut-être Edgar Froese semble manquer de petite monnaie.

Le CD 1 débute avec une nouvelle version de A Streetcar Named Desire- Mellow Tyre Mix où les rythmes se ressemblent et où les intonations diffèrent. Rien de bien original, c'est du TD aux sonorités et aux rythmes tant familiers des dernières années. Mais ça part assez bien cette compilation qui, faut être honnête, est juste…honnête. Suit une version en concert de Alchemy of the Heart, un des bons titres de l'ère Franke, Froese et Haslinger. Et je dois admettre que j'aime bien l'interprétation réalisée par la nouvelle mouture du Dream. Culpa Levis 2010? Pas capable! Je ne suis pas capable de blairer ce rythme totalement dénué de mordant et qui laisse la place à des vocalises tribales sans âmes. Warhol's New York Walk est une nouveauté et ça sonne exactement comme du vrai bon Froese mais sans les recherches complexes. Une belle ballade électronique qui nous ramène à l'époque de Pinnacles, tout comme Thorns From Heaven qui a plus de caractère avec une belle tournure rythmique. Pour ce qui est de Dominion 2010 c'est sans doute une des pires interprétations que Tangerine Dream ait pu faire d'un de ses titres. Ça manque d'imagination et de conviction! A Snail's Dream est une autre nouveauté qui rentre en masse dans le rythme avec un synthé accroché sur le même refrain. J'aime mieux la 2ième partie qui a plus de punch mais qui n'apporte vraiment rien de neuf dans la discographie de TD. Idem pour The Lion Of The Law qui est une ballade langoureuse avec de mélancoliques solos de guitare qui rugissent sur une cadence qui va en croissant, alors que la dernière nouveauté, Artic Sunrise, fait dans la ballade qui s'appuie sur de délicats riffs de guitares et de synthé, de fines percussions et des accords aussi légers que les vocalises synthétisées. Un aspect où Edgar manque définitivement de doigté, sauf pour Solution Of All Problems (Think Pink Mix) tiré de Madcap's Flaming Duty. Présenté ici sans vocales, c'est très émouvant et ténébreux. Un beau titre qui renforce mon opinion sur cet album. Si vous n'avez pas encore l'excellent mini-cupdisc; Purple Diluvial (qui est discontinué) ce Booster vous donne la chance de réparer cette grave omission car c'est un superbe bijou musical (lire la chronique) et les 3 titres (Babylon the Great Has Fallen, Armageddon In The Rose Garden Part II et Purple Diluvial) sont sur ce BOOSTER IV mais avec une nouvelle version pour la pièce titre.

Lorsque je parle d'un groupe qui se cherche et qui manque parfois cruellement d'imagination Mombasa (Tuareg Remix) en est l'exemple frappant. Tiré de DM V, la structure musicale de ce titre est pourtant pleine de potentiel mais Edgar, comme Jerome, n'arriveront jamais à faire décoller ces rythmes statiques qui tournent en rond…autour d'une voix synthétisée. Placé ici, Zulu semble posséder plus de charme et ses séquences basses et ondulantes sonnent vraiment mieux dans ce contexte que sur le Mini Cupdisc de Zeitgeist, sauf qu'à la longue c'est fade et ennuyant. Un peu de jus de bras mon Edgar! Hum…J'adore cette nouvelle version de Going West 2009. C'est plus sauvage et en même temps très nuancé. Cette version jouée en concert au Japon (Live Izu 2009) démontre que le trio de cette époque était vraiment en avant de son temps. La guitare acoustique fait contraste aux flûtes de Linda Spa et je trouve que ça lui donne une tout autre profondeur. Je sais que certains ont détesté…! Avec son approche teintée d'une forte mélancolie venant de sa guitare criarde de lamentations sur un rythme légèrement ondulant, Devotion est un des beaux titres de The Endless Season, tout comme Breaching Sky qui est par contre plus nerveux. Long Island Sunset 2010? Pas capable non plus! Paddington At Five de Flame est toujours aussi frustrant. On a l'impression de tourner en rond. Il me semble que tous les ingrédients sont là pour en faire un titre explosif… mais enfin! Cette version de Purple Diluvial me semble plus sauvage avec des changements rythmiques plus brusques et des séquences plus nerveuses. Les différences sont minimes mais notables. Les deux versions se valent car elles possèdent les mêmes structures et modulations.

Des années de vaches maigres donnent une compilation couci-couça et BOOSTER IV est moins honnête que la qualité de ses titres. Il me semble qu'Edgar Froese, ou Eastgate, aurait dû laisser faire et attendre une autre année ou même 2 ans. Mais le mal est fait, faut l'amadouer et y trouver des raisons d'être. L'insertion complète de Purple Diluvial est un choix judicieux et respectueux pour les fans qui n'ont pas eu la chance de mettre la main sur cet excellent cupdisc. Les titres de The Endless Season sont aussi un bon choix quoi que j'aurais choisi aussi Virtue of Hope ou encore The Seven Barriers au lieu des remixes de A Streetcar Named Desire ou Dominion ou encore Long Island Sunset 2010. Ça aurait fait différent, tout en respectant les préceptes des Booster. Mais au fait, en existent-ils? La réalité est que toutes les possibilités sont envisageables tant il y a de trous à boucher sur ces compilations qui année après année se cherchent une raison d'être autre que de faire du fric. Pas évident le monde d'Eastgate…Non, pas évident!

Sylvain Lupari (26/07/11) ***½**

SynthSequences.com

Disponible chez Groove nl

148 views0 comments

Recent Posts

See All