• Sylvain Lupari

Cyclical Dreams: Dreams #2 (2021) (FR)

Updated: Sep 20

Près de 3 heures d'une MÉ très diversifiée provenant de 23 albums

(DDL 160:46)

Cyclical Dreams Music

Voici la seconde compilation très attendue du label Cyclical Dreams. Dreams #1 sortait à la toute fin 2000 et proposait un recueil des 15 premiers album-téléchargement du label argentin. DREAMS #2 est nettement plus ambitieux en proposant pas moins de 23 titres issus d'autant albums pour un grand total de 160 minutes d'une musique électronique (MÉ) qui représente en toute honnêteté les différentes zones de ce label pour qui les frontières entre les styles ne sont jamais une limite à la créativité. Et cette dernière année du label argentin en fut une très prolifique avec 23 téléchargements et une émergence de nouveaux artistes qui sont tous intéressants, selon le style de MÉ recherché. Le Berlin School est certes présent, parfois dans une approche classique et souvent dans une vision plus progressive. La musique dite abstraite a trouvée une place dans ce label qui conserve aussi ses artistes au style très Dark Ambient comme de rock cosmique. En bref, un bel éventail de styles dans une sélection très honnête qui privilégie autant les titres plus accrocheurs que complexes. Les seuls bémols sont ce manque de vision dans l'ordre des titres choisis et l'absence de fade-in et fade-out, donnant l'impression d'un travail de compilation fait à la va-vite comme lorsqu'on faisait autrefois adolescent avec une compilation maison sur K7. Hormis, ces légers désagréments, DREAMS #2 vaut tous les sous que vous dépenserez pour près de 3 heures de MÉ d'une très belle qualité artistique.

Et ça part fort avec un excellent titre de Michael Brückner qui nous offre un très bon titre évolutif dont les ambiances du départ se transforment vers une zone Électronica après avoir offert un solide rock électronique. Un gros titre de l'album Recycled Life. Geradeaus bis zum Morgen est un titre de l'album Transkosmos de MiDi BiTCH que j'avais égaré dans ma mémoire auditive. Un très bon titre vivant et accrocheur qui fait très Jean-Michel Jarre avec ces percussions crotales. Excellent! Suit Sunrise in Huancar du brillant Sequence at the End of the World de Cartas de Japón. C'est un titre dynamique propulsé par un excellent jumelage entre des percussions électronique et un séquenceur hautement créatif. Autumn Sun est aussi un titre introductif, la plupart le sont dans cette compilation, d'un des meilleurs albums en 2021, In Time of Lockdown de MindPhaser. ATMOS 1 nous fait découvrir un univers plus psybient de Ken Martin alors que The Interior Rhythms 1, dévoile celui du duo Paul Ellis et Daryl Groetsch de l'album éponyme. Nous restons dans les sphères d'un univers flirtant avec un style progressif abstrait avec Time, ou Tiempo, de l'album éponyme de Francisco Nicosia. Alex's eyes est le titre introductif au très solide Instructions for Building an Orange de Pabellón Sintético. Pour ceux qui aiment Kraftwerk! Follow Me North appartient à l'album du même nom de Christian Fiesel. Nous sommes dans les territoires du Dark Ambient, tout comme avec le ténébreux Stop, they de For Why, album de Pagination. D'un autre côté, Undine, de Die Loreley par M3NASH, nous fait penser à du Vangelis mélancolique.

Olvidar de ¿Dónde habitan los recuerdos? propose une lente structure appuyée sur une ligne de basse vampirique où s'organise une vie autant organique que prismatique. Un excellent album en passant, qu'il faut prendre le temps d'apprivoiser, du duo Tripaldi & Jimenez. On sursaute un peu avec le rythme vif et entraînant de fugitive quandaries, un titre très agressif avec des mouvements entrecroisés d'un séquenceur en folie que l'on trouve dans l'univers de grüm~pé avec son album A Strange Uncertain Light. Oceanides se transforme en un rock électronique vaporeux dans un autre excellent album de Cyclical Dreams, Oceanica de Sophos. The Rubicon Moment appartient à Triptych Phase de Beyond Our Galaxy dont les parfums de Tangerine Dream vous convient à un des albums les plus accessibles dans le genre. Mélodieux et bien structuré sur un séquenceur en mode Berlin School. Incidental traction de Andèrs Klümppé est un autre bon Berlin School sans les influences de TD et avec une texture plus cosmique. Song for David Lynch fait partie des titres dont l'arrivée soudaine, et sans effet de fade-in, agace un peu. On saute du style Berliner pour plonger dans du ambient ténébreux sur ce titre de Gustavo Jobim de son premier album sur le label argentin Portal Between Two Worlds, réalisé dernièrement. Un titre glauque qui aurait pu constituer un bon segment, avec Christian Fiesel, Pagination et Biología Marina de Horizonte de Sucesos et son univers ambient industriel qu'on retrouve sur Patagon Vol. 2. Une belle surprise que cette rencontre avec l'univers très coloré de John Scott Shepherd avec The Stroll II, un étonnant Berlin School trempant dans une ambiance extra-terrestre. Et comme je l'ai écrit, si j'avais un album à écouter en épiant le ciel la nuit, ce serait bien ce Realms Beyond. El abismo est une superbe ballade tiré d'un album plus complexe de Velocidad Crucero, Retorno a los Mares Inconclusos. C'est un titre aussi pignant que ses nombreux solos de synthé qui nous stimule à découvrir un univers où le Berlin School flirte avec l'expérimental. Quel beau titre ambient imprégné d'une tendresse inouïe que ce Changling2 de Latome2. Il est suivi de Inside the paradox de Hermeneutics, un autre album de panoramas sonores parfois ambiants et parfois animés avec un léger aspect expérimental de El Principio de Noxa. DREAMS #2 se termine avec un titre très rafraichissant de Gustavo Valletto, Aves Migrando de son album Travesía qui est le seul que je ne possède pas dans ce fructueux 12 mois d'albums en téléchargement de Cyclical Dreams. Un titre très enjoué avec une savoureuse approche tribale qui se transforme en un rock électronique berbère. Intéressant, comme tout ce qui provient de ce très bon label qui nous fait entendre un nouveau genre de MÉ, Latin School, qui est savoureusement… intéressant.

Sylvain Lupari (21/01/22) ***½**

SynthSequences.com

Disponible au Cyclical Dreams Bandcamp

119 views0 comments

Recent Posts

See All